« Avant de laisser parler Rémi, laissez moi faire les présentations : Rémi est un des plus anciens membres de la team avec moi-même. Passionné du beau matos comme du bel outillage, il est expert en mécanique où il n’hésite pas à tout désosser. Pointu à l’atelier, il l’est aussi sur les trails et avec le matériel… A toi Rémi, je te laisse présenter ton bike ! »

Hugo
Specialized Stumpjumper Evo Carbone

Pourquoi le Specialized Stumpjumper Evo ?

Après plus de quatre années passées au guidon de mon Nomad j’avais tout simplement envie de changer de vélo. Mais pas facile de lui trouver un digne successeur.
Le cahier des charges était assez simple, un vélo polyvalent avec un peu moins de débattement que le Nomad. Je voulais aussi une géométrie agressive et pas mal d’autres petits détails et je lorgnais plutôt sur un 29″ (sur cinq vélos retenus, un seul était en 27,5″). Dernier point mon budget était plus contenu que sur mes précédents montages mais je voulais garder un bon niveau d’équipement…

Specialized Stumpjumper Evo Carbone

Dans le lot, le Stumpjumper Evo était celui qui m’intriguait le plus. C’était de loin le plus extrême dans sa géométrie et il était tantôt encensé par les tests tantôt dénigré, mais jamais il ne laissait indifférent.

Specialized Stumpjumper Evo Carbone

Une bonne occasion sur un kit cadre alu à mis fin à mes questionnements. Après m’être laissé charmer par ce vélo plutôt atypique pendant quelques mois j’ai fait l’upgrade d’un cadre carbone pour arriver à la version actuelle.

Le montage

On est donc sur un Specialized Stumpjumper Evo carbon 29. Avec 150/140 mm de débattement avant/arrière. Il se classe plutôt comme un all-mountain, mais sa géométrie pourrait le faire passer pour un vélo de DH !

Specialized Stumpjumper Evo Carbone

Cadre: Specialized Stumpjumper Evo carbon 29″ finition brut
Amortisseur: Fox DHX2 Factory 210×55 mm et ressort MRP SL 475 lbs/in
Fourche: Fox 36 Grip2 Performance Elite en 150 mm et offset 44 mm
Garde-boue: Syncros Trail Fender
Shifter: Sram X01 eagle
Dérailleur: Sram GX eagle
Cassette: Sram GX eagle
Chaine: Sram X01 eagle
Pédalier: Truvativ Stylo carbone DUB (en 170 mm)
Plateau: Sram eagle 32d
Boitier de pédalier: Sram DUB
Anti-D: Funn Zippa Lite
Pédales: HT Components T1
Roues: montage artisanal avec jantes carbones générique (30 mm largeur intérieure), rayons Pillar Wing et moyeux Erase components boost
Pneus: Michelin Wild Enduro MagiX 2.4 (avant) + Onza Aquila Frc 2.4 (arrière)
Inserts: Rimpact (avant) + Panzer (arrrière)
Freins: Magura MT5 avec matchmaker, levier HC et plaquettes MT7
Disques: Magura Storm SL2 180 mm avant/arrière
Jeux de direction: mix Hope IS (haut) et Wolftooth IS (bas)
Potence: Easton Haven 40 mm
Cintre: Onoff Stoic carbone 35 en 765 mm de large
Grips: Ergon GE1
Tige de selle: Rockshox Reverb stealth 170 mm avec kit câble Wolftooth sustain et commande bike yoke
Selle: carbone générique

Les détails

Swat Box

Swat Box

Pour moi le vrai détail qui tue c’est la SWAT Box que l’on retrouve sur les cadres carbone de Specialized. Cette trappe permet d’accéder à l’intérieur du down tube et de l’utiliser comme une soute. C’est super logeable et ça permet de rouler sans rien sur soi sans pour autant manquer du nécessaire.

Fox DHX2

Avec un amortisseur de 50 mm de course le Stumpjumper donne 140 mm de débattement. En passant la course à 55 mm on obtient environ 155 mm de débattement sans que le pneu ou la biellette ne touche le cadre. Attention cette modification n’est pas recommandée par Specialized et peut annuler votre garantie !

Roue Carbone

Moyeu Erase

Les roues valent le coup d’œil. Entre les moyeux Erase fabriqués en Belgique, la finition des jantes et enfin les écrous de rayon bleus, le rendu esthétique est vraiment top. Et avec moins de 1500gr sur la balance elles sont particulièrement dynamiques.

Cadre carbone Stumpjumper

Pour finir sur le style j’aime beaucoup la finition brut du cadre qui laisse voir le travail de mise en place des feuillets de carbone.

Et maintenant ?

Il faut que je m’occupe de raccourcir ces gaines et durites qui ne sont vraiment pas dignes d’un montage soigné. Pour le reste, le vélo ne va pas vraiment bouger. L’équipement est homogène et me donne pleine satisfaction.
J’envisage tout de même d’investir dans une seconde paire de roues pour rouler en compétition. Je pense aussi à (re)passer en plateau ovale.

Mon Bike Check en vidéo