Voici le dernier né de la marque Allemande : le Propain Spindrift. Une grosse machine enduro / freeride fortement inspirée de la nouvelle plateforme du dernier TYEE, l’enduro de la marque.

Propain Spindrift – Présentation

La marque allemande Propain renouvelle son fidèle Spindrift, initialement prévu pour un programme Freeride. Propain connaît un large succès avec ses vélos au design fort et racé. Avec leur amortisseur arrière en position « Motocross », il est aisé de les reconnaître sur les trails.

A l’heure actuelle, certaines marques proposent du 29 pouces en 170mm de débattement pour leur gros enduro, et d’autres du 120mm pour un bike « Do it all ». Les ingénieurs de chez Propain nous offrent là un bike en 180/190mm censé bien grimper selon leur presentation… Je suis un peu dubitatif mais j’avais hâte de découvrir ça ! En plus le bike paraît magnifique et reprend la géométrie PRO10 du Tyee, mais en plus gros !

Un point intéressant est la volonté de coller avec toutes les préférences actuelles. En effet, le Spindrift sera disponible en 3 configurations de taille de roues différentes, rien que ça : 29′ AV/AR, 27,5′ AV/AR et enfin 29′ AV et 27,5′ AR que nous appelons communément mullet.

3 tailles pour 3 philosophies

  • Le 29 pour ceux qui veulent rouler vite sans concession !
  • Le 27,5 pour ceux qui veulent un vélo le plus joueur possible au détriment de la vitesse pure.
  • Le Mullet pour ceux qui veulent le meilleur compromis des 2 mondes…

Proposé en alu ou bien en carbone, on peut vraiment dire qu’il y en aura pour tous les goûts et presque toutes les bourses !

Géométrie

Le vélo sera disponible en 3 tailles en fonction du type de montage. Seul le 27,5 diffère avec du L comme taille maxi et du S en taille mini, alors que les autres vont de M à XL.
Nous allons commenter les chiffres de géométrie sur la version Mullet qui est un entre-deux et semble être la version à la mode.

Géométrie montage 27.5 pouces
Géométrie montage Mullet
Géométrie montage 29 pouces

En taille M, l’empattement de 1224mm paraît assez long ce qui est normal vu le gabarit et les ambitions de la bête ! L’angle de chasse de 64,5° et les bases arrières courtes connotent le côté bestial et nerveux du Spindrift. L’angle de chasse n’est cependant pas excessif vu la tendance actuelle sur des vélos de plus petit gabarit. Peut-être pour optimiser la position au pédalage ou garder une bonne maniabilité ? Propain nous répond quelque peu avec un angle de tube de selle assez droit de 78°.
A en lire ces chiffres, c’est un gros vélo sur le papier qui pourrait bien avoir de bonnes prédispositions dans le D+. Et c’est d’ailleurs la promesse de Propain… Affaire à suivre !

La version alu dispose quasiment des mêmes cotes. Il y a de petites différences peu significatives, sûrement dues aux contraintes des matériaux.

La gamme

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec la marque, vous choisissez le matériau du cadre ainsi que la taille des roues et vous configurez ensuite le vélo parmi le large choix de composants et de combinaisons de couleurs. Du coup, chaque vélo est une pièce unique ! 3 montages peuvent servir de base : Start, performance et High End.
En version Start, le prix de départ est de 2599€ pour la version alu et 3199€ pour la version carbone, quelque soit la taille des roues. C’est un prix d’appel avec du matériel déjà bien dimensionné pour pouvoir envoyer : Transmission GX Eagle, fourche ZEB et amortisseur Coil. Le rapport prix/équipement parait excellent ! Il faudra ajouter 1100€ de plus pour la version performance et 3780€ pour la High End.

Le choix des coloris est en revanche plus maigre que sur le TYEE puisque 3 couleurs seront dispo en carbone et seulement 1 en aluminium. Vous avez cependant beaucoup de choix pour la couleur des marquages. De mon côté, je serais curieux de voir le visuel du coloris carbone brut ! Les 2 autres coloris sont un gris minéral et un jaune vif.


En aluminium, les coloris varient avec du noir, du turquoise et un modèle Raw. (pas encore disponible)

Propain Spindrift

Le poids des cadres est de 3kg pour le carbone et 3,9 pour l’alu. C’est léger compte tenu du débattement. Ces chiffres incluent une protection généreuse du down-tube et de la base arrière droite. Le poids est l’un des progrès qui permet aux constructeurs de gonfler les débattements sans terminer avec des machines de 20kg. Il est estimé dans le cas du Spindrift en taille L à 15,1kg pour le carbone et 16kg pour l’alu. Cela variera en fonction des équipements choisis bien évidemment.

Propain Spindrift – On en pense quoi ?

Un beau vélo en perspective qui garde l’identité visuelle très réussie de son petit frère le TYEE. La multitude de configurations possibles, l’aspect bestial de l’engin et son côté sur-mesure sont très alléchants.
Les 15kg me paraissent assez impressionnants pour une aussi grosse machine et les ingénieurs allemands annoncent avoir trouvé la recette pour allier le plaisir que procure ce genre de gros engins avec une certaine efficacité au pédalage pour le rendre polyvalent. L’intrigue est lancée…

Je dois avouer que ce Propain m’aura fait mijoter un moment… Et si la marque allemande n’était pas tout simplement en train de modifier la donne et d’imposer le nouveau standard des gros enduro actuels… Enfin on parle là d’un bike de freeride qui sait grimper, un « Granduro » selon Propain !

Clairement, l’idée me plaît beaucoup mais j’ai du mal à le croire tant c’est gros ! Les allemands sont clairs à ce sujet et à la question « De quel bike ai-je besoin pour cette sortie ? », le Spindrift sera toujours la bonne réponse, à condition d’un minimum de D- évidemment. Bref, la promesse de sa polyvalence est grande mais nous pourrons vérifier si la promesse est tenue qu’une fois les gommes de ce Propain gonflé aux amphétamines, posées sur nos trails favoris ! On ne manquera d’ailleurs pas de vous prévenir le cas échéant…

Plus d’infos sur le site de Propain Bikes

La version carbone est disponible sur le site en commande à partir de ce jour et il faudra attendre novembre 2020 pour la version aluminium.