La gamme Canyon est riche en VTTAE. Il y en a pour tous les goûts, du semi-rigide au gros freeride (le Torque:ON) Il manquait cependant un VTTAE Light Assist au catalogue de la marque. Vous vous en doutez certainement, Canyon présente le tout nouveau Neuron:ONfly, leur premier VTTAE Light. Au menu : un cadre en carbone, un moteur léger, et un poids annoncé sous les 20kg. Voyons ensemble ce que réserve ce nouveau Canyon Neuron:ONflly.

Publicité

CANYON Neuron:ONfly

VTTAE Light Assist
Roues en 29″
Débattement de 140mm/140mm
Tarif de 4849€ à 7999€

Le Canyon Neuron:ON se voit donc complémenté avec une nouvelle appellation, mais quelles sont les différences ? Tout d’abord, le moteur ! Nous passons du moteur BOSCH Perfomance Line CX au BOSCH Performance Line SX. Le nouveau moteur light assist de chez BOSCH promet un pédalage plus naturel et moins brutal que le gros CX. C’est un moteur léger, mais qui délivre quand même une belle puissance puisque qu’il affiche un couple de 55Nm, mais une puissance en crête égale à celle du CX : 600w (Nous l’avons actuellement à l’essai sur un autre modèle…). Associé à une batterie de 400Wh (et qui peut accueillir une batterie additionnelle de 250Wh), le vélo pourra normalement vous emmener sur de belles sorties. Cette nouvelle association permet un gain conséquent de poids pour se rapprocher de celui d’un VTT traditionnel puisque Canyon nous annonce des poids proches de 19kg pour les versions les plus haut de gamme et 20.4kg pour la version CF7 au un tarif plutôt raisonnable.

Les suspensions et la géométrie

Canyon annonce avoir affiné le système Triple Phase Suspension pour améliorer l’anti-squat et ainsi l’efficacité au pédalage.

Pour la géométrie, le Canyon Neuron:ONfly a un reach de 460mm dans la taille M, ce qui est plutôt dans les standards du moment. La longueur de bases est de 450mm, ce qui aidera à la stabilité du vélo, car c’est une valeur plutôt longue. L’angle de direction est de 64,5°, ce qui semble assez ouvert pour le programme du Neuron et le tube de selle est relevé à 76,5° pour permettre un pédalage assez centré sur le vélo. Pour finir, l’empattement total du vélo est de 1213mm, ce qui en fait un vélo plutôt court.

Les finitions

Le Neuron:ONfly est doté de nombreuses protections sur le cadre. Notamment des protections sur le haut du down tube pour éviter que la fourche vienne taper. La protection du moteur est assez généreuse et remonte sur le down tube pour protéger des projections. Mais ce n’est pas tout, le câblage interne est aussi repensé avec des tubes maintenus dans le cadres pour éviter tous désagréments de bruits de câbles.

Le Neuron:ONfly compte quatre modèles. En voici un petit récapitulatif.

CF7 – 20,4kg – 4849€

  • Fourche : Rockshox Pike 140mm (130mm en XS)
  • Amortisseur : Rockshox Deluxe Select+ 140mm (130mm en XS)
  • Transmission : Shimano Deore
  • Freins : SRAM Code R
  • Tige de Selle : Canyon
  • Trois couleurs : Space Grey, Dystopian Green et Digital Cherry

CF8 – 19,6kg – 5599€

  • Fourche : Fox 34 Performance 140mm (130mm en XS)
  • Amortisseur : Fox Float Performance 140mm (130mm en XS)
  • Transmission : Shimano XT
  • Freins : Shimano XT
  • Tige de Selle : Canyon
  • Deux couleurs : Space Grey, Dystopian Green

CF9 – 19,9kg – 6999€

  • Fourche : Rockshox Pike Ultimate 140mm (130mm en XS)
  • Amortisseur : Rockshox Deluxe Select+ 140mm (130mm en XS)
  • Transmission : SRAM Eagle XX AXS
  • Freins : SRAM Code Silver Stealth
  • Roues : DT Swiss HX1700 LS
  • Tige de Selle : Canyon
  • Couleur : Space Grey

CFLTD – 19,1kg – 7900€

  • Fourche : Fox 34 Factory 140mm (130mm en XS)
  • Amortisseur : Fox Float Factory 140mm (130mm en XS)
  • Transmission : SRAM Eagle XX AXS
  • Freins : SRAM Code Ultimate Stealth 4
  • Tige de Selle : Canyon

Canyon n’est pas le premier arriver sur le marché des VTTAE Light Assist. Equipé du nouveau moteur BOSCH Performance Line SX, il pourrait cependant avoir une carte à jouer en proposant un tarif des plus attractifs. A la seule condition d’avoir un châssis et un comportement capable de séduire une grande majorité des pilotes ! Et ça, seul un essai sur le terrain serait capable de le dévoiler.