Ibis présente son tout nouveau VTT enduro : l’Ibis HD6. La marque de VTT américaine que l’on ne voit pas souvent chez nous dispose de toute une gamme de VTT allant du semi-rigide à l’enduro. Le Mojo HD est un modèle mythique et en voici la 6ème déclinaison : le Ibis HD6.

Ibis HD6

VTT Enduro
Débattement 165/180mm
Prix et disponibilité : non communiqués pour le moment

Ce nouveau vélo a été conçu avec la contribution de l’équipe Ibis roulant en Coupe du Monde d’Enduro. Ibis n’est pas reparti de zéro pour le développement, ils se sont appuyés sur l’expérience acquise avec les modèles Ripmo et HD. Le HD6 présente un débattement accru, une disposition de suspension entièrement repensée et des roues mixtes (Mullet / MX). Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce gros enduro :

Principales caractéristiques

  • Cadre en fibre de carbone à l’avant et à l’arrière
  • Poids du cadre (sans amortisseur) de 2,7 Kgs
  • Tous les câbles sont passés en internes
  • Possibilité de monter des pneus jusqu’en 2.5″
  • Suspension arrière de type Dw-link compatible avec un amortisseur ressort
  • Diamètre du tube de selle de 34.9mm
  • Supports d’accessoires sur le tube supérieur
  • 5 tailles de S à XXL
Ibis HD6

Pour ceux qui sont habitués aux vélos de la marque, on remarque tout de suite le top tube qui est droit. Un changement radical de design pour la marque nous ayant habitué jusque là à un design plutôt arrondi, et le fameux top-tube en X des Mojo. Elle se rapproche désormais des standards visuels actuels.

Ibis HD6

Avec ses 180 mm de débattement et sa roue avant de 29 pouces, le HD6 est un gros vélo d’enduro donnant de quoi se lancer dans des terrains accidentés. Selon Ibis, la suspension du HD6 a été conçue pour être sensible dès le début, avec une progressivité suffisante pour encaisser les gros chocs. Le vélo est également compatible avec les amortisseurs pneumatiques ou à ressort, ce qui permet aux pilote de choisir la suspension qui leur convient le mieux.

Géométrie

Le positionnement de la suspension est nouvelle, mais elle reste basée sur le système dw-Link. Ce type de suspension est connu pour être efficace en monté sans demander trop de mouvement à l’amortisseur. Moins de mouvements de l’amortisseur permet aux roues de rester en contact avec le sol, cela devrait offrir ainsi plus de traction. On retrouve sur ce nouvel Ibis des bases courtes, un angle de direction ouvert à 64° et des Reach plutôt courts.

La gamme

Disponible sous 3 couleurs et 4 montages différents. Nous pouvons remarquer qu’Ibis n’a pas tiré le prix vers le bas de leur « entrée » de gamme puisque, quelque soit la gamme choisie, les suspensions sont les mêmes : FOX Factory. Les montages sont cohérents et vous laissent le choix par rapport à vos préférences en vous proposant du SRAM ou du Shimano. Concernant les tarifs, en se basant sur les prix américains, ils sont dans la fourchette haute de ce qu’on peut trouver sur le marché. (Aurons-nous une version déclinée en aluminium pour faire baisser le tarif?)

Ibis HD6 green
Ibis HD6 red

IBIS HD6 – On en pense quoi ?

Honnêtement, j’ai toujours lorgné sur cette marque, avec un design atypique, on n’aime ou on aime pas. Mais là, c’est incroyable de constater à quel point des lignes droites peuvent changer l’esthétique d’un vélo. Je suis fan de ce nouveau cadre de l’Ibis HD6 : l’absence de formes arrondies et les angles plus marqués lui confèrent une apparence beaucoup plus moderne et résolument plus typée race! Par contre il perd beaucoup en originalité.

Connaissant la renommée des vélos de la marque dont vous pouvez retrouver un test ici (Essai de l’ibis ripley), ce nouveau Ibis HD6 me parait être une arme pour s’amuser et faire des temps. Ibis parle beaucoup de l’intention de compétition Enduro pour le HD6, mais de nombreux détails de conception semblent également indiquer une certaine polyvalence. Par exemple, la géométrie n’est pas des plus extrême pour la catégorie et je m’interroge sur ce choix de roues en mode MX. Autant cela doit donner du fun et de la maniabilité en descente, autant je suis moins sûr de son efficacité en monté. Des questions auxquelles nous ne pourrons répondre qu’après l’avoir eu dans les mains sur nos terrains de jeux favoris.

Laurent Pichon
Passionné de mécanique et de 2 roues, j’ai touché à la moto d’enduro, de cross et de piste avant de me dédier au VTT. Avec mes petites jambes, je suis plus descente que montée ou alors avec un e-bike! J’aime fouiner un max les nouveautés matos pour en essayer le plus possible et ne garder que le meilleur.