Après des mois et des mois d’attente, le Lapierre GLP3 a enfin été dévoilé au grand jour cet été ! Pour ceux qui ne saurait pas, la famille GLP c’est LE VTTAE enduro typé performance de la marque française. J’avais pu tester et apprécié les qualités de la précédente génération. Un test que vous pouvez d’ailleurs relire sur enDHuroBike. Le Lapierre GLP3 a donc la lourde tâche d’assurer la relève d’un best seller au franc succès ! Très attendu des afficionados GLP, on vous propose aujourd’hui l’essai du nouveau Lapierre GLP3.

LAPIERRE GLP3 – La Formule 1 des VTTAE

VTTAE ENDURO
Débattement 170mm
Poids 23,5 kg
Prix 11 499€
Testé par Max et Adrien

Chez Lapierre, le GLP3 c’est le VTTAE enduro le plus performant de la gamme. Celui fait pour s’aligner sur une compétition e-enduro et pour rouler vite ! Il développe un débattement avant et arrière de 170mm couplé à des roues en mullet (29″ à l’avant et 27,5″ à l’arrière). On trouve logiquement un châssis intégralement en carbone. Les différences avec GLP2 sont légères visuellement mais belles et bien présentes. Le look est modernisé, la géométrie réadaptée aux exigences de l’enduro et les composants sont remis à jour. L’objectif du GLP3 est d’offrir une répartition des masses parfaite pour garantir les meilleures sensations de pilotage à son guidon. C’est ce qui lui donne son style si singulier avec une batterie externe recentré sur le vélo. Je vous invite sans plus attendre à consulter notre article de présentation du GLP3 pour encore plus de détails.

Lapierre GLP2 & GLP3

A gauche le Lapierre GLP3 et à droite le GLP2. On remarque des lignes plus tendues et modernes sur le nouveau GLP3, mais la différence est visuellement très discrète.

Lapierre GLP3
Lapierre GLP3 Géométrie

La géométrie du nouveau Lapierre GLP3 connaît quelques changements par rapport à son prédécesseur. Il reste proposé en 4 tailles allant de S à XL. Il se modernise et affiche des chiffres d’avantage dans les « standards » 2024. L’angle de direction s’ouvre à 64° (contre 65° sur le GLP2). Cela devrait rendre ce nouvel opus encore plus stable et à l’aise dans la pente mais peut-être un peu moins maniable. Le Reach est légèrement plus grand. Il passe de 454mm en taille M à 460mm sur le GLP3. La longueur des bases arrières ne changent pas. Enfin on retrouve un empattement global de 1255mm sur notre taille M à l’essai.

L’équipement

LAPIERRE GLP3 Team

  • Fourche RockShox ZEB Charger 3 RC2 Ultimate 2022
  • Amortisseur Rockshox Super Deluxe RC2T Ultimate
  • Dérailleur Sram X01 Eagle 12 vitesses
  • Shifter SRAM X01 12 vitesses
  • Cassette Sram GX 10-52T
  • Manivelles e*thirteen E-spec+ Carbon
  • Roues Lapierre eAM+ carbon
  • Pneus Schwalbe Magic Mary UltraSoft 29×2,4 & Big Betty Addix Soft 27,5×2,6
  • Freins Sram Code RSC 4 pistons
  • Disques Sram Centerline 220mm/200mm
  • Tige de selle JD dropper « Rad travel adjust » 150mm
  • Selle Fizik Terra Aidon X3
  • Cintre Renthal Fatbar 800 mm
  • Potence Renthal Apex 33mm
  • Moteur Bosch Performance line CX Race
  • Batterie PowerPack battery 725Wh

À ce tarif, on s’attend à avoir un équipement haut de gamme sur notre GLP3 Team, c’est le cas ! En revanche, il est équipé de composants du millésime 2022. Le Lapierre GLP3 a mis du temps à sortir et c’est certainement ce qui explique ce détail. Il faudra donc s’attendre à voir une version avec un équipement plus actuel (une transmission T-Type, les nouveaux freins SRAM Code et les nouvelles suspensions Rockshox) arriver prochainement…
Le choix des équipements est quant à lui homogène et en parfaite adéquation avec le programme du GLP3.

La finition du Lapierre GLP3 est dans l’ensemble soignée. On constate une belle évolution par rapport au GLP2. Le vernis laisse apparaître les belles fibres de carbone. Au niveau du bloc moteur, les protections sont généreuses. Le moteur est entouré d’un bloc en plastique protégeant la partie inférieure du down-tube ainsi que le moteur. Cette protection est en plastique et les ingénieurs de chez Lapierre ont même travaillé le plastique afin de permettre de diriger l’air vers le bloc moteur pour le refroidissement.

Détails Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3

La protection de base arrière est généreuse mais s’est très vite décollée. Au point de perdre la protection et de rouler avec le cadre à nu. C’est le seul défaut constaté sur le GLP3. Nous avons pu échangé avec le R&D de chez Lapierre, ils nous ont notifié que le problème de collage était désormais résolu avec une nouvelle colle plus adapté au matériau très souple de la protection.

Détails Lapierre GLP3

D’origine, le GLP3 est livré avec un jeu de direction Acros permettant de faire passer les gaines et durites en interne. Le rendu est très propre mais on connaît les contraintes que cela peut générer lors du passage à l’atelier. C’est pourquoi Lapierre a ajouté des inserts dans le cadre carbone permettant de faire passer les gaines et câbles de façon plus classique au niveau de la douille de direction. Quand on sait que c’est un VTTAE dédié à la race, c’est un bon point pour faciliter l’entretien.

Détails Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3

Le Lapierre GLP3 se veut hyper pratique à l’utilisation. Son gros point fort : le fait de pouvoir enlever la batterie facilement. N’étant pas intégré dans le cadre, son accès est facilité pour la retirer. Certes, c’est moins esthétique qu’une batterie intégrée mais c’est si pratique pour stocker la batterie au chaud pendant l’hiver ou même tout simplement la charger dans l’appart. Il suffit d’une simple clef pour déverrouiller la batterie et la retirer. Celle-ci est d’ailleurs pratique à transporter avec sa poignée ergonomique. Pour simplifier encore plus l’utilisation, une emprunte clef Allen aurait été parfaite en lieu et place de la serrure.

Détails Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3

La débattement de la tige de selle télescopique du GLP3 est réglable. On peut faire varier son débattement via une simple bague en plastique à l »intérieur de la tige de selle. La manipulation se fait très facilement, il suffit de desserrer la bague, de sortir la partie en plastique et de la repositionner sur la graduation indiquant le débattement souhaité. On retrouve également un film transparent de protection posé d’origine sur le cadre, ce serait dommage d’abîmer ce beau bolide…

Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3

Seul point noir sur la praticité de ce nouveau Lapierre GLP3 : l’absence d’inserts permettant de fixer un porte bidon ou un porte accessoire. Quand on connaît la longueur des courses d’enduros, c’est dommage. Il faudra se contenter de pouvoir embarquer de quoi réparer via un strap positionné sous la batterie ou sous le top-tube. Mais rassurez vous, au vu des performances du nouveau GLP3, vous oublierez très vite ce défaut !

Lapierre GLP 3 – L’essai Terrain

Passons maintenant au plus attendu : la performance sur le terrain. Après plus d’un mois et demi d’essai intensifs, il est temps de vous livrer tous nos ressentis sur ce tout nouveau Lapierre GLP3 qui aura goûter allègrement la terre des Hautes-Alpes et les cailloux du Var.

Détails Lapierre GLP3

Dès le démarrage de la machine, on se rend vite compte que ce n’est pas un moteur Bosch comme les autres. En effet, notre version Team bénéficie du tout nouveau moteur Bosch Performance CX Race. C’est une version limitée et boostée du CX Line que l’on connait par cœur. Les différences sont notables puisque l’assistance s’élève jusqu’à 400% en mode Race contre 340% en mode Turbo sur le CX classique. Le moteur est également allégé avec un carter en magnésium qui permet de faire gagner environ 250g et un meilleur refroidissement.
Sinon, les autres modes d’assistances sont similaires. On retrouve les modes Eco, Tour + et eMTB. Pour rappel, le mode Tour+ et eMTB sont des modes intelligents qui ajustent l’assistance offerte par le moteur en fonction de la force mise sur les pédales.

Détails Lapierre GLP3
Détails Lapierre GLP3

Sur notre GLP3, on est heureux de retrouver la commande Bosch Mini Remote. Auparavant, sur les VTTAE haut de gamme on retrouvait la commande LED Remote : l’usine à bouton (comme j’aime l’appeler). Ici, le fonctionnement est simple et efficace. 2 boutons principaux permettent de faire varier les différents modes d’assistance et un bouton permet de faire défiler les différents écrans d’affichage. C’est minimaliste et très fonctionnel.
En parlant d’écran d’affichage, Lapierre a bien travaillé le sujet. L’écran d’affichage est intégré dans le top tube. Cela offre un poste de pilotage très épuré, autant que sur un VTT « classique » et surtout, l’écran n’est pas exposé au choc frontal.

Détails Lapierre GLP3

L’autonomie est équivalente à ce qu’on a l’habitude de voir sur les moteurs Bosch avec une batterie en 750Wh malgré la batterie PowerPack proposant une capacité légèrement inférieure (725Wh). On a d’ailleurs pu relever une différence d’environ 500g entre la batterie PowerTube 750Wh avec sa cage en aluminium et la batterie PowerPack 725Wh avec sa coque en plastique.

En mode eMTB, je suis parvenus à faire 2000m de dénivelé positif et une cinquantaine de kilomètres. Le poids est un facteur très important sur l’autonomie d’un VTTAE et on tient à préciser que je pèse 65kg et que je suis plutôt affûté physiquement. À titre d’exemple, notre cher Hugo étant (bien) plus costaud que moi se contentera de faire 1400m de D+.

Action Lapierre GLP3

Avant de parler du sens de la pente que l’on préfère chez enDHurobike, on va tout de même s’attarder à la montée au guidon de ce GLP3. Et croyez moi, ça en vaut le détour ! C’est simple, je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, c’est tout simplement LE meilleur VTTAE que j’ai pu roulé dans le D+. La parfaite répartition des masses, couplée au superbe moteur Bosch CX Race font de lui une vraie arme de guerre !
Le GLP3 est très performants sur les sentiers. L’avant très léger permet de grimper et de jouer avec le terrain. Les épingles sont une formalité à la montée (pour moi, en tout cas). Avec le mode Race, l’Extended Boost est d’ailleurs plus long ce qui permet de franchir des passages encore plus trialisants. Lorsque la pente devient raide, le GLP3 fait preuve d’une belle stabilité, ce qui permet d’aborder des montées pentues sans arrière pensées.

Action Lapierre GLP3

Le grip pur est bon ! Le choix de pneumatiques y est pour quelque chose mais on est forcé de constater que les VTTAE en montage de roues mullet offrent une moins bonne motricité qu’un full 29″. Malgré sa rigidité, on se sent très facilement à l’aise et en confiance à son guidon. Par contre, le GLP3 montre deux visages. Lorsqu’on n’attaque pas physiquement, il se montre légèrement inconfortable et donne la sensation de ne pas fonctionner correctement en suspension. C’est raide, ça tape et c’est clairement pas fait pour randonner tranquillou. A l’inverse, lorsqu’on engage physiquement et qu’on met du rythme on sent clairement le GLP3 se réveiller… Dieux que ça marche cet engin !

Évidemment, quand on nous parle d’un VTTAE enduro développant 170mm de débattement, nous avons des attentes logiques au vu de ses capacités lorsque la pente s’inverse. C’est chose faite, et croyez moi, il est tout aussi bon que dans le D+ ! Mais il a également 2 visages…
La première impression d’un avant très léger est agréable. Malgré ses 23,5Kg, on n’a pas la sensation de piloter un char d’assault. On sent vraiment le travail réalisé sur la répartition des masses. A tel point qu’on se sens presque aux commandes d’un VTT classique. C’est bluffant ! Les bunny se font presque sur simple demande de son pilote.

Action Lapierre GLP3

Avec cet excellent équilibre, on se sent vite en confiance. Il est impressionnant de stabilité, c’est un vrai rail ! A titre de comparaison, il est encore plus stable que la précédente version (GLP2). Cela permet de s’envoyer sur des gros passages techniques sans stresser. En plus d’être stable, il propose un comportement très sain. Malgré sa rigidité ce n’est pas un VTTAE qui est traître : il ne met pas de coup de raquette violent lorsqu’on perd le grip ou qu’on est en perdition dans les parties défoncés.

Action Lapierre GLP3

Sur les sauts, c’est une vraie sauterelle. Tout d’abord, il est facile de décoller les deux roues du sol grâce à sa très bonne répartition du poids. En plus, il offre un comportement très sain et ne vous envoie pas sur l’avant ni sur l’arrière. Il est parfaitement équilibré !
Le grip est très bon sur l’angle qui se met d’ailleurs facilement en virages. On se positionne naturellement sur le GLP3 et le fait d’avoir de la liberté de mouvement autour du bike est un vrai plus ! Forme du cadre et débattement ajustable de la tige de selle sont ici un atout.

Action Lapierre GLP3

Comme dit plus haut, c’est un vrai rail et les parties défoncées ne sont qu’une formalité pour ce gros GLP3. Le travail des suspensions et de la cinématique permet de franchir des parties défoncées sans trop broncher. Il ne bute pas sur les obstacles et ne consomme pas trop de débattement inutilement. C’est un VTTAE qui rend clairement l’énergie qu’on lui donne.
En parlant d’énergie, on a clairement pu remarqué deux visages de ce GLP3. Lorsque l’on roule tranquillement en ne voulant ni attaquer, ni mettre trop d’impact physique, c’est un VTTAE qui se montre très rigide. Comme dans le D+, il donne la sensation de fonctionner sur 3 cylindres au lieu de 4 et est un poil inconfortable. En revanche, dès que l’on roule en attaquant et en le bousculant physiquement, c’est une vraie arme sur les sentiers et les suspensions se révèlent au grand jour.

Action Lapierre GLP3

Dans le sinueux, le GLP3 excelle. C’est une vraie machine d’enduro qui permet d’enchaîner les virages et épingles des plus larges aux plus serrés ! Moi qui adore les sentiers naturels remplis d’épingles, je me suis vraiment régalé à son guidon. Le montage mullet permet une maniabilité accrue, notamment lorsqu’on soulage la roue arrière dans un virage serré.

Action Lapierre GLP3

Une fois que l’on a dompté cette grosse machine d’enduro (ce qui n’est pas donné à tout le monde, j’en suis conscient), on prend un plaisir fou à rouler à son guidon ! Il est hyper dynamique et permet de jouer avec tous les reliefs des trails. C’est du pur bonheur ! Il faudra tout de même suivre le rythme physiquement pour l’exploiter au mieux. Ce qui fait de lui sans aucun doute l’un des meilleurs VTTAE du marché mais pas pour tous les pilotes.

Notes Lapierre GLP3

Pari réussi pour Lapierre qui arrive à surpasser son GLP2. Le nouveau GLP3 a largement les épaules pour assurer la relève. C’est une vraie réussite et sans aucun doute l’un des meilleurs VTTAE du marché pour qui sait maîtriser la machine ! Le GLP3 offre une expérience de pilotage proche d’un VTT classique grâce à une répartition des masses parfaite. Il se veut performant, efficace et dynamique mais peut aussi se montrer exigeant dans cette version Team assez élitiste en pilotage. Ce n’est pas le plus accessible mais si vous avez le physique et la technique pour dompter cette formule 1, vous n’allez plus vouloir la lâcher !


Top

+ Répartition des masses
+ Agrément moteur
+ Dynamisme & Réactivité
+ Plaisir de pilotage


Flop

– Accessibilité
– Tarif copieux
– Equipement 2022


Test du LAPIERRE GLP3 en vidéo

Originaire des Alpes, j'ai un amour fervent pour le bucheronnage, j'apprécie tester le matos dans toutes les conditions, même les plus extrêmes !