Nous vous l’avions présenté lors de sa sortie officielle : le nouveau Radon Swoop Carbone fait peau neuve ! Après avoir salivé sur le papier, nous ne nous sommes pas fait prier pour voir ce que donnait ce gros enduro 29 pouces sur le terrain ! Place au Bike Test…

Radon Swoop 9.0 – On fait connaissance

Radon Swoop 9.0

Radon Swoop 9.0 | 170/170 mm
14,7 Kg | 2999 €
Site Web RADON

Le swoop est donc un gros enduro/freeride de 170 mm de débattement monté sur des roues de 29 pouces. Avec un triangle avant en carbone et un triangle arrière en aluminium, il s’inscrit dans les nouvelles normes de chez Radon. Arthur et moi avons donc eu la chance de tester le Swoop 9.0 durant plus de 2 mois et ce goret d’Arthur s’est aligné sur une race XXL aux Arcs, avec plus de 2h de spéciales cumulées à son guidon… Je me suis chargé d’osculter son comportement sur de la ligne freeride à gros jumps ! Nous avons poussé ce gros Swoop dans ces derniers retranchements !

L’équipement

  • Fourche Rock Shox Lyrik Select Charger RC
  • Amortisseur Rock Shox Super Deluxe Select+
  • Tige de selle Radon Competition Dropper 125mm
  • Roues DT Swiss E1900 Spline
  • Freins Magura MT5 203/180
  • Transmission Sram GX Eagle, commande NX
  • Pédalier Sram GX Eagle DUB
  • Pneus Schwalbe Magic mary Addix-soft, Hans Dampf, Addix-Speedgrip
  • Poste de pilotage Race Face Æffect R
  • Selle SDG Radar

Il existe trois versions du Swoop: le plus haut de la gamme est le 10.0 HD à 4499 €, puis vient le 10.0 à 3999€ et enfin le 9.0 à 2999 € ici en test.
Pour un enduro en carbone, ce prix est plutôt alléchant, surtout avec un montage très cohérent, d’un niveau de gamme surprenant pour ce tarif. La transmission est quasiment full Sram Gx Eagle mis à part le shifter NX, Lyrik et Superdeluxe assurent la partir supsat, des Magura MT5 pour stopper la bête, roues DT Swiss et composant RaceFace… Seuls les pneus et le débattement de la tige de selle peuvent poser problème, mais nous le verrons un peu plus bas.

Les chiffres

Radon-Swoop-Geometry

Pas de flichip sur ce Swoop mais un jeu de direction à 2 positions, qui permet de faire varier l’angle de direction de 65° à 63,5° faisant également varier le Reach et la hauteur du boitier de quelques millimètres. Le Swoop n’existe qu’en 3 tailles (M,L et XL), dommage de ne pas proposer un taille S pour les petits gabarits.
Nous l’avons testé en taille M. Dans cette taille, le vélo a un reach de 450 et 454 mm selon le réglage du jeu de direction, une bonne longueur sans tomber dans l’extrême ! Les bases font 437.7 mm de long ce qui est assez court pour un vélo de ce genre et promet un tempérament assez joueur. Cette géométrie augure d’un bike assez stable, surtout avec l’angle réglé sur 63.5°. Mais pour en être sûr, rien de mieux qu’un test en situation !

Radon Swoop

Look et Finition

Look

Le Swoop a le look d’un gros vélo avec un cadre bien épais et anguleux et est très plaisant à l’œil. Côté couleur j’ai personnellement eu du mal à accrocher au orange flashy sur base de rouge métallisé. De manière plus générale, le design et le coloris du Radon n’a pas laissé indifférent. Arthur a été plus charmé que moi ! Petit bémol mais bon à savoir, dans la gamme Swoop, la couleur du cadre est lié au montage. Vous devrez donc casser la tirelire si vous n’aimez pas le rouge pour accéder à du bleu sur le 10.0 ou du noir sur le 10.0 HD !

Radon Swoop 9.0

Finition

Globalement la finition est soignée et le rendu du vélo est très bon. Radon s’affirme constructeur de premier plan avec des vélos de plus en plus qualitatifs. Petit détail esthétique, l’entrée des gaines et durites dans le cadre ne se fait que par le côté gauche. On a donc la gaine de la tige de selle qui fait une boucle avant d’arriver dans le cadre. Ce n’est pas ce à quoi nous sommes habitués et il faut avouer que c’est moins joli. Mis à part le shifter NX qui fait un peu cheap, le reste des composants respire le bon rapport qualité/prix !

Question usure, nous avons simplement remarqué que le vernis du cadre se pare rapidement de micro-rayures. Il est néanmoins important de rappeler les conditions particulièrement extrêmes auxquelles aura eu droit cette peinture ! Du clear-protec aurait été appréciable sur la base arrière droite qui aura subi le gourou de nos pieds droits respectifs. Pour le reste, nous ne saurons que vous recommander de protéger la bête !

Radon semble avoir mis l’accent sur la facilité d’entretien quitte à rogner un peu sur le rendu esthétique. A l’image de la durite de frein arrière facilement accessible en cas de nécessité de remplacement mais qui reste bien visible. Le boitier de pédalier est au standard BSA bien plus pratique à remplacer que le pressfit et les câbles bénéficient d’une entrée bien large pour leurs remplacement.
Côté protection, la base droite est pourvue d’une large protection caoutchouc mais niveau downtube, elle est assez étroite et les pierres et autres projectiles peuvent venir taper dans le carbone.

Radon Swoop 9.0 – Place à l’action

Radon Swoop Riding

Position

Sur le swoop on se sent un peu comme sur un chopper avec le haut du corps assez en arrière. L’avant du vélo est très en hauteur et il m’a fallu baisser la potence au maximum pour être à mon aise. On s’y fait très vite et on sent qu’on est sur un bon gros bike prêt à avaler de la pente ! Seul petit point de vigilance à surveiller, la longueur du tube de selle. En effet, Arthur et ses grandes gambettes aurait eu besoin d’une tige de selle en 150mm de débattement afin d’avoir suffisamment de hauteur pour être bien au pédalage. En taille M avec les 125mm de débattement de tige de selle, il ne pouvait pas sortir suffisamment de longueur pour être parfaitement installé. Avis aux riders entre 2 tailles, réfléchissez bien avant de choisir le M ou prévoyez de changer la tige de selle télescopique. Pour info Arthur mesure 1m79.

Radon Swoop Riding

Ergonomie

Sur ce bike, il faudra bien tendre le bras pour verrouiller l’amorto en position assez basse. Cette position basse de l’amortisseur est propice au dynamisme grâce à l’abaissement du centre de gravité mais pour les réglages en roulant c’est moins pratique. On notera aussi l’absence d’emplacement porte bidon, dommageable pour les adeptes du roulage sans sac. Le cintre en 780mm d’origine sera à recouper ou pas selon vos préférences de roulage mais il colle parfaitement au programme.

Dans le D+

Avec sa position très en arrière, le Swoop n’incite pas forcément à la grimpette aux premiers abords… Cependant, sa cinématique en fait un vélo qui pompe très peu en montée même sans bloquer l’amortisseur. Le fait de pouvoir raffermir ou verrouiller le Super Deluxe est un plus notamment pour les grandes ascensions routardes entre 2 spots. Le duo de pneus d’origine est très roulant et quand on assemble tout ça, on a un vélo qui monte plutôt bien pour son gabarit. C’est encore plus remarquable avec le jeu de direction réglé à 63.5 degrés d’ouverture. La motricité est alors améliorée.

Radon Swoop Riding

On sent la limite en montée du swoop quand le terrain devient plus cassant et surtout dans le raide où on a un vélo qui a un peu tendance à cabrer. Evidemment avec un 29 » en 170mm de débattement, on s’attend à un solide programme en descente et donc des gommes adaptées. En chaussant le Swoop de pneus renforcés, le comportement en D+ se retrouve impacté et fait ressortir le côté « gros bébé » de ce Radon.

Radon Swoop Riding

Dans le D-

Confort

Le Radon est globalement un gros bike qui pardonne avec un système de suspension qui fonctionne très bien. On sent qu’on est pas sur ce qui se fait de plus haut de gamme mais replaçons les choses dans le contexte d’un vélo à moins de 3000 euros et il s’en sort très bien. Le bras arrière en alu apporte un petit surplus de confort quand ça tabasse. Quand on attaque du gros pierrier, les roues en 29′ associées aux 170mm de débattement permettent de garder le cap et de rester sur sa ligne. C’est appréciable surtout en race sur des singles à vue ! Ajouter des tokens permettra d’améliorer le comportement sur des spéciales défoncés et aller titiller le chrono. La limite sera surtout celle du pilote car le bike enroule sans problème.

Radon Swoop Riding

Freinage

Les MT5 assurent les avant-postes. Il s’agit de freins assez puissants au bruit caractéristique des plaquettes qui chantent ! Si ils ont un toucher assez On-off montrant un freinage franc et puissant, les leviers 2 doigts m’ont un peu dérouté. Nous avons rencontré un petit souci de bulles d’air avec la purge d’origine. Rien de méchant sur une utilisation classique mais en mode course avec des spéciales de plus de 10minutes « Dré dans l’pentu », ça à value à Arthur quelques petites frayeurs où il lui a fallu pomper sur les leviers pour retrouver du frein.
Autrement le bike se place bien aux freins et seuls les pneumatiques d’origine viendront brider l’adhérence et donc l’efficacité surtout à l’arrière.

Freins MT5 Radon Swoop

Grip

Le Swoop n’est pas le vélo le plus nerveux qui soit et conserve bien son cap en virage, un vrai rail ! Les pneus d’origine et notamment l’arrière sont un peu légers pour le programme et cela impacte le grip. La carcasse arrière en Addix-Speedgrip est trop fragile et se torsade trop pour assurer le maintien quand on appuie fort pour trouver du grip. Nous aurons crevé de nombreuses fois avec d’ailleurs. Dommage car le vélo en redemande. Il suffira de monter un pneumatique plus costaud pour rattraper le coup car avec la monte WTB que nous avons installé pour les Alpes, le grip a été très bon et nous a permis d’envoyer fort !

Radon Swoop Riding

Maniabilité / Dynamisme

Malgré le gabarit du bike, il s’en sort plutôt bien. Les épingles s’abordent sans arrière-pensée et on fait pivoter le vélo assez facilement une fois qu’on a compris comment il fonctionne. On est sur un gros 29 donc en comparaison d’un 27,5 évidemment le bike est plus copieux et ne s’appréhende pas de la même manière. Disons qu’on a vu mieux mais que pour un gros enduro, il s’en sort une nouvelle fois très bien.

Radon Swoop Riding

Stabilité / Franchissement

Le Swoop est un rail à haute vitesse ! Surtout avec l’angle de chasse réglé à 63,5°, il nous emmène où on veut et met en confiance pour lâcher les freins. La seule limite sera celle du physique du pilote car le vélo passera sans problème. Avec le guidon en 780mm d’origine, la stabilité est impressionnante quand ça va vite.

Radon Swoop Riding

Niveau franchissement le bike répond présent et le gabarit parle évidemment. Le vélo met en confiance pour progresser sur des portions compliquées. J’ai personnellement passé des passages du premier coup que j’aurais eu du mal à appréhender avec d’autres vélos. C’est un bon point !

Fun / Accessibilité

C’est globalement un vélo assez fun, surtout pour des riders de montagnes qui font pas mal de spéciales à haute vitesse. Ce n’est pas le meilleur compagnon pour le technique serré mais il vous permettra de passer tout de même. Il est très plaisant sur les spéciales typées Bike Park et adore les jumps. J’ai clairement pris mon pieds sur des gros sauts à tendance Freeride…

Radon Swoop Riding

Le Swoop est facile à prendre en main avec des réglages de suspensions assez basiques. Il est également plutôt accessible par le prix car à 3000 euros avec un cadre semi-carbone, la concurrence se fait rare et il n’y à rien à redire sur ce montage mis à part la monte pneumatique bien trop fragile pour le programme…

Radon Swoop 9.0 – c’est l’heure du bilan

notation Radon Swoop

Le Swoop 9.0 est un vélo rassurant et facile de prise en main qui s’accommode bien de son gabarit imposant. Moyennant une paire de pneumatiques plus robustes, il sera le compagnon idéal des riders montagnards et de ceux qui aiment aller très vite en descente ! Avec un rapport prix/prestation quasi-imbattable, il ne demande qu’à être plus connu !


Top

+ Rapport prix/prestation imbattable
+ Facilité de prise en main
+ Efficacité au pédalage pour une bête pareille !
+ Permet de s’envoyer du velu sans arrière-pensée


Flop

– Pneus beaucoup trop light pour le programme
– Débattement de tige de selle trop court en taille M
– Léger manque de tempérament


Plus d’infos sur Radon-Bikes.de

Votre test en vidéo