Cédric Gracia, Anne Caroline Chausson ou encore Jérôme Clémentz… Autant de pilotes d’exception qui nous ont fait rêver au guidon de machines Cannondale. C’était la petite note de nostalgie de Gonz notre doyen, qui m’a aidé à décortiquer la machine du jour. C’est le plus gros des VTTAE de la marque qui nous intéresse aujourd’hui : le Cannondale Moterra Neo Carbon

Cannondale Moterra – On fait connaissance

Cannondale Moterra 1

CANNONDALE Moterra Neo 1 | 160 AV /160 ARR
24.0 Kg | 879
9 €
Site Web Cannondale

Posé sur des roues de 29 pouces, le Cannondale Moterra Carbon affiche un débattement de 160 mm à l’avant comme à l’arrière. C’est le modèle enduro de la gamme VTTAE Cannondale composée également d’un semi rigide, le Trail Neo et d’un tout-suspendu avec 130 mm de débattement, le Habit Neo. Toute la gamme est d’ailleurs propulsée par le dernier moteur Bosch performance CX accompagné de la batterie de 625 Wh pour notre Moterra Neo Carbon.

La gamme Moterra commence à 3999€ avec le modèle Neo 5+ en aluminium. 2 modèles carbone sont au catalogue avec un prix d’entrée à 6799€, suivi de notre modèle en test à 8799€ : le Moterra Neo Carbon 1.

L’équipement

Avec un modèle haut de gamme d’un tel tarif, nous ne sommes pas surpris de trouver quelques raffinements niveau montage. Fourche ZEB Ultimate et transmission XO1/XX1 sont en phase avec des belles touches Rainbow sur la transmission. En revanche, le shifter GX dénote un peu avec le reste de la transmission tout comme la paire de roue en moyeu Formula/Sram et jantes WTB. J’aurais également apprécié un poste de pilotage plus prestigieux et un amortisseur à bombonne comme c’était le cas sur le modèle 2020. Les freins Magura MT7 réhaussent un peu le rapport prix/équipement mais globalement, je trouve la version 2 mieux positionnée.

  • Fourche RockShox ZEB Ultimate RC2 160mm
  • Amortisseur RockShox Deluxe Select+ RT
  • Shifter Sram GX Eagle 12v
  • Dérailleur Sram XO1 Eagle
  • Cassette Sram XX1 Rainbow 10-52
  • Chaîne Sram XX1 Rainbow
  • Manivelles FSA Bosch E-Bike
  • Roues WTB Kom Trail i30 TCS moyeu Formula & Sram MTH700
  • Pneus Maxxis Assegai 2.6 Exo Dual / DHR II 2.6 3C EXO+
  • Freins Magura MT7 HDR 220/203
  • Tige de selle Cannondale DownLow Dropper 125 mm (taille M)
  • Selle Fabric Scoop Shallow Elite
  • Poste de pilotage Cintre Cannondale 3 Riser 780 mm + potence Cannondale 1 31.8
  • Moteur Bosch Performance CX
  • Batterie Bosch 625 Wh

Les chiffres

Avec un angle de direction de 66°, un Reach de 448 mm en taille M et des bases en 450 mm, La géométrie du Moterra ne tombe pas dans les extrêmes mais l’empattement de 1221 mm paraît suffisamment généreux. Le Cannondale est disponible en 4 tailles allant du S au XL et devrait convenir à un maximum de riders.

Look et Finition

Look

Cannondale Moterra 1

Coté look on retrouve un vélo avec une ligne épurée, agressive, et une couleur sobre en ce qui concerne le modèle Carbon 1 que nous avons ici en test. Sur les autres versions il faut aimer les couleurs qui tapent à l’œil car c’est plus flashy ! Globalement, on retrouve dans ses lignes, un lien de parenté avec le Cannondale Habit que nous avons testé l’année dernière ( Test du Cannondale Habit SETest du Cannondale Habit 6).

Cannondale Moterra 1

La fourche se marie bien avec le gabarit du cadre. En comparaison elle faisait un peu maigrichonne sur le modèle 2020. On ne peut pas en dire autant de l’amortisseur qui fait vraiment petit pour une bête de cette taille. Les composants sont aussi de bon gout.

Finition

La finition générale de ce Cannondale est plutôt une belle réussite ! On voit que la marque a pris au sérieux le souci du détail. Les passages de gaines en interne sur la partie avant sont guidés et maintenus pour ne pas entendre de bruit parasite. La finition du triangle avant en carbone ne porte à aucune critique, de même que la peinture qui s’est globalement montrée assez résistante. Le cache batterie se montre généreux et son loquet de verrouillage est d’une excellente qualité. Les fixations de porte-bidon sont bien pensées et le moteur est super bien intégré avec un sabot moteur généreux protégeant parfaitement le Bosch Performance CX.

Cannondale Moterra 1 détails finition
Cannondale Moterra 1 détails finition
Cannondale Moterra 1 détails équipements

Sur le triangle arrière côté frein, les durites et la câblerie du capteur de vitesse (qui est astucieusement dissimulé dans le disque de frein) passent au dessus de la base. Un avantage car ils ne sont pas exposés et seront facile d’accès pour les opérations de maintenance. Dernier point non négligeable, Cannondale garantit les cadres à vie !

Cannondale Moterra – Place à l’action

Position

Cannondale Moterra 1 riding

Dès lors de la prise en main, on se sent super bien sur le bike, comme à la maison ! Tout tombe parfaitement sous la main, on est très vite à l’aise à son guidon. Pour mes 1,68m, la taille du vélo me convient parfaitement (je suis habitué à rouler sur du M malgré ma petite taille). Pour mon petit gabarit et étant habitué à rouler sur des sentiers assez sinueux et étroit, le cintre de 780mm est légèrement trop large à mon gout. Une modification qui se fait facilement et rapidement avec sa bonne vieille scie à métaux dans le garage ! Gonz qui fait à peu prêt la même taille que moi avec 1m68, ah non non pardon 1m70 (pour ne pas vexer l’ancien) s’est senti également parfaitement posé sur la machine et a senti la position sur le Moterra parfaitement équilibrée.

Ergonomie

Le Moterra a un cadre bien slopping. C’est dans l’ère du temps car en plus d’être esthétique, ça permet de bien bouger sur le vélo. La tige de selle en 125 mm ne m’a pas gêné mais je sais que certains pilotes qui choisissent des taille M aiment quand il y a plus de débattement !

Cannondale Moterra 1 détails ergonomie

Coté pratique, le cadre laisse place à un porte bidon pouvant accueillir un bidon de 600mL (le plus gros modèle de bidon Fidlock), un vrai plus pour les enduristes aimant tout comme moi rouler sans sac. D’autant plus que son accès y est très facile ! Pour ce qu’il en est de l’amortisseur, l’accès à la molette de blocage est également très simple mais pour tout vous avouer avec l’efficacité du moteur Bosch ainsi que la géométrie du bike qui donne toujours envie jouer avec le terrain, je l’ai très peu utilisé ! Enfin, du côté de la batterie, le cache est très ergonomique, bien pensé et surtout bien fixé par le petit verrou situé sur la partie supérieure de celui-ci. La serrure permettant de verrouiller et déverrouiller la batterie est, elle aussi bien placée. Néanmoins une membrane la rendant étanche encombre légèrement l’accès à cette dernière et il est parfois difficile d’introduire la clé.

Cannondale Moterra 1 détails équipements
Cannondale Moterra 1 détails équipements
Cannondale Moterra 1 détails équipements
Cannondale Moterra 1 détails électriques
Cannondale Moterra 1 détails électriques

Pour la partie électrique, le modèle Carbon 1 est pourvu de la console Kiox, un petit ordinateur de bord bien ergonomique et rempli d’informations comme la puissance et la fréquence de pédalage, l’autonomie… L’information est complète, l’écran bien lisible et la navigation intuitive. Il peut également se coupler à votre Smartphone pour afficher les itinéraires et avoir des fonctions encore plus complètes.

Dans le D+

Dans le D+, avec ses 24 Kg, le vélo ne manque pas de caractère ! Il se positionne très facilement à la montée où on le souhaite en donnant toujours cette envie d’aller jouer avec le terrain. Le bike a légèrement tendance à cabrer dans les montées assez raides, il faut être vigilant. J’ai remarqué qu’une simple correction de sa position en verrouillant avec les coudes permet de compenser ! Néanmoins concernant le grip, selon moi, ce n’est pas le meilleur de sa catégorie. La roue arrière à tendance à perdre de l’adhérence trop facilement comparé à d’autres gros VTTAE comme le Moustache Game par exemple. Remplacer le DHRII par un Assegaï me semblerait une bonne chose pour gagner sur ce point.

Cannondale Moterra 1 riding

Par contre, lorsque l’on parle de franchissement à la montée, la géométrie du vélo est un vrai régal ! Le vélo est hyper dynamique et permet de franchir aisément les obstacles que l’on rencontre. Dans le sinueux, une fois de plus avec ce vélo on ne s’ennuie pas, même en montée on prend son pied. Le vélo est un vrai jouet, ce n’est pas le plus performant mais peut-être l’un des plus fun que j’ai pu rouler dans le D+.

Cannondale Moterra 1 riding

Niveau motorisation, le Bosch Performance CX V4 n’est pas un inconnu puisque nous l’avons roulé sur le Moustache Game et le Radon Render. Il excelle toujours autant en montrant une autonomie royale permettant aisément de dépasser les 50km et 1300m de dénivelé en mixant les modes. En parlant des modes, toujours 4 au programme avec un mode Eco, un mode Tour, un mode Turbo et le fameux mode eMTB faisant varier l’assistance entre l’Eco et le Turbo en fonction du pédalage appliqué. C’est d’ailleurs un mode que j’affectionne particulièrement et qui décuple le plaisir de pilotage. Côté puissance, l’assistance délivre 85 Nm à son maximum en mode eMtb et Turbo ! C’est assez conséquent…

Dans le D-

Une fois arrivé au sommet avec un grand sourire sur le visage, il est temps de s’attaquer à ce qui nous intéresse le plus : le D- …

Confort

Pour le confort, le Rockshox Deluxe qui paraît bien frêle pour le programme de la bête est effectivement un peu léger pour le programme de ce gros vélo. Dans des terrains très accidentés, on sent que celui-ci est dépassé par les événements. L’amortisseur n’absorbe qu’une partie des chocs dans les gros pierriers et ça brasse un poil trop derrière. Le contraste est saisissant à l’avant où la Rockshox Zeb fonctionne à la perfection. La grosse fourche aux plongeurs de 38mm accorde un confort extra et un gros sentiment de sécurité en descente. Ayant un pilotage plutôt new school en roulant sur l’avant du vélo, j’ai fortement apprécié la rigidité de la fourche qui permet dans le défoncé de filtrer au mieux le terrain tout en conservant un confort impérial sur l’avant du vélo pour le pilote.

Cannondale Moterra 1 riding

Entre l’amortisseur arrière plutôt limite dans le défoncé et la Zeb qui excelle et rattrape largement le confort général sur le vélo, je suis un peu mitigé sur ce critère. Je pense qu’on gagnerait grandement en homogénéité avec un amortisseur mieux dimensionné.

Freinage

Cannondale Moterra 1 détails équipements

Au niveau du freinage, les Magura MT7 associés à des disques de 220mm à l’avant et 203mm à l’arrière sont très efficaces ! C’est valable dans toutes les situations, je n’ai jamais eu la sensation de ne pas pouvoir m’arrêter quand il le fallait. Pouvoir planter de gros freinages apporte un sentiment de sécurité et de sérénité indéniable. Comme en montée, le grip arrière pourrait être meilleur mais comme j’aime faire gicler l’arrière dans tous les sens, ça ne m’a absolument pas gêné.

Grip

Cannondale Moterra 1 riding

Du côté du grip, le bike a vraiment un comportement très sain. A son guidon, on en vient naturellement à mettre de l’angle. L’Assegaï est réputé pour apporter un gros sentiment de sécurité avec un grip de premier ordre et des limites d’adhérences parfaitement perceptibles. Il ne déroge pas à la règle sur le Moterra, on prend de l’angle en toute sérénité et la machine en redemande… Comme le pilote !

Maniabilité / Dynamisme

Cannondale Moterra 1 riding

Dans le sinueux le potentiel du vélo est mis à l’honneur. En effet le vélo est vif et dynamique ce qui permet de changer rapidement de trajectoire en sautant d’un appui à l’autre pour jouer naturellement avec le terrain. C’est un vrai régal de rider sur des traces remplies d’appuis et de virages car le vélo est ultra maniable et se bouge très facilement dans tous les sens. Faire des appels contre-appels à tout va et rider à l’anglaise au guidon du Cannondale ! Bonheur !!! (Même si ma tête n’en témoigne pas sur la photo).

Stabilité / Franchissement

Cannondale Moterra 1 riding

Dans les airs, le Moterra est vraiment super stable et a un comportement très sain. On se sent encore une fois très vite à l’aise. C’est une vraie machine à jump, qui se manie super bien dans les airs et on oublie presque le poids du VTTAE. On retrouve un peu sur ce point l’ADN du Habit. Dans le raide et les franchissements, les roues de 29″ sont vraiment un plus et on engage sans arrière pensée. Le vélo est très stable et la Zeb fait un travail de dingue sur l’avant du bike, dommage que l’arrière crie au secours un peu trop vite…

Fun / Accessibilité

Cannondale Moterra 1 riding

La prise en main du Cannondale Moterra se fait très facilement, c’est vraiment un vélo hyper accessible à tous les types de pilotes par son comportement très sain et sa géo hyper fun ! Il est facile à vivre et pourra ravir autant un pratiquant amateur qu’un rider expérimenté. Côté tempérament, c’est un VTTAE ultra fun à piloter qui invite à jouer avec le terrain et à claquer des bunnys à la moindre occasion. J’ai pris un pied monstre à son guidon !!

Cannondale Moterra – c’est l’heure du bilan

Synthèse

Si je devais résumer le Moterra Carbon en un seul mot, ça serait « fun ». Il fait partie des VTTAE qui laisseront assurément un grand sourire sur votre visage ! On l’a vu, il mériterait de meilleures roues et un amortisseur digne de ce nom pour atteindre la perfection, mais c’est une machine qui ne vous laissera pas indifférent. Facile à vivre et à rouler, on y retrouve en lui les traits de caractère de son homologue musculaire, le Habit : le plaisir avant tout !

notation Cannondale Moterra

Top

+ Look
+ Qualité des Finitions
+ Comportement ultra fun
+ Moteur Bosch extra
+ Facile à vivre


Flop

– Amortisseur trop light
– Roues pas en accord avec le tarif
– Motricité


Votre test en vidéo

Ambassadeur de l’équipe enDHurobike sur les compétitions. Je suis fervent adepte du bûcheronnage et pour moi le fun prime sur la performance pure. La race me permet de me dépasser et de chercher les limites du matos que je teste pour vous.