Schwalbe est une marque des plus répandues parmi le marché du pneu VTT. Il n’est pas rare de les retrouver en monte d’origine, notamment chez les nombreuses marques allemandes. La société initiale existe depuis 1922 sous le nom de Ralf Bohle GmbH mais la marque Schwalbe voit le jour en 1973 et dispose de ce fait de pas moins de 50 ans d’expérience. Nous avons donc à faire à de fins connaisseurs qui nous proposent de tester leurs 2 modèles iconiques pour l’enduro : le Schwalbe Magic Mary en monte avant et le Big Betty en monte arrière. Si le Magic Mary a fait des merveilles à sa sortie avec beaucoup d’adeptes, nous avons en test les dernières versions. Voyons si ce combo saura être à la hauteur des solides concurrents face auxquels nous allons les opposer ! Place au test.

SCHWALBE Magic Mary / Big Betty

Pneus VTT Enduro
Prix : 68,90€-74,90€
Poids : 1125g-1275g

Le combo Magic Mary et Big Betty fait partie de la gamme MTB du fabricant allemand et fait office de référence puisque c’est celui que l’on voit le plus souvent monté sur les bikes enduro équipés de pneumatiques Schwalbe. La marque les décrit comme leurs pneus polyvalents par excellence. C’est une des rares marques à encore proposer ses nouveautés en 26 pouces ! Et oui le 26 n’est pas mort pour tout le monde ! Le Magic Mary existe donc en 26, 27’5 et 29 pouces avec des largeurs allant de 2.35 à 2.6. Le Big Betty quant à lui, existe aussi dans les 3 tailles de roues et va de 2.25 à 2.6 pour les largeurs. Le prix officiel du pneu avant dans sa version Super Trail et Soft est à 68,99€ et l’arrière en carcasse Super Gravity est un peu plus élevé à 74,90€ mais reste tout de même dans la moyenne.

Schwalbe Magic Mary

La marque allemande a simplifié ses technologies pour que le client s’y retrouve facilement. Pour le combo qui nous intéresse, il existe 3 carcasses différentes. La marque a regroupé son appellation globale sous « The decade of Super ». La Super Trail, Super Gravity et Super Downhill sont donc ces 3 carcasses. La Super Trail se veut polyvalente pour un usage enduro modéré. La Super Gravity est la carcasse enduro par excellence. Enfin la DH met le paquet sur le maintien et la solidité. Il faut souligner la clarté de l’argumentaire Schwalbe qui est très lisible et compréhensif pour chacun. Toutes les marques ne peuvent pas s’en vanter !

Schwalbe Magic Mary
Schwalbe Big Betty

Les technologies de gomme se regroupent sous l’appellation ADDIX. Il existe ainsi 4 types de gomme au catalogue : la Speed, la Speedgrip, la Soft et l’Ultrasoft. Ce sont les 2 dernières qui nous intéressent aujourd’hui. La gomme Soft se destine à l’enduro et aux pratiques de montagne avec un travail pour optimiser à la fois le rendement, le grip et l’amortissement. C’est la gomme polyvalente pour l’enduriste et donc celle que l’on retrouvera le plus en monte arrière où la notion de rendement est quand même importante. La gomme Ultrasoft est celle qui privilégie le grip à 100%. La gomme est plus tendre et va donc coller un peu plus.

Schwalbe Big Betty

Pour les aficionados de la marque, sachez que le liseret de couleur le long de la bande de roulement ne désigne pas la carcasse mais bien la gomme. Ainsi nos pneus d’essai arboraient un liseret violet devant pour Ultrasoft et orange derrière pour désigner la gomme Soft. Pour le test, la marque nous a confié un Magic Mary SuperTrail Ultrasoft pour l’avant et un Big Betty Super Gravity Soft pour l’arrière. Notons enfin qu’avec leur carcasse super rigide, les Schwalbe sont les plus difficiles à installer sur les jantes de ce test.

Schwalbe Magic Mary / Big Betty – Sur le Terrain

Tout d’abord, le gabarit des Schwalbe est assez contenu et le Magic Mary 2.4 devant ne fait pas trop gros boudin. Le pneu avant est assez rond avec de gros crampons qui laissent deviner une belle appétence pour la terre meuble. Le Big Betty 2.4 est plus classique. Il taille correctement tout de même. Le look des Schwalbe est sympa avec leur gaufrage, mais il reste assez standard avec des gros marquages d’une teinte discrète.

Allez c’est parti, en avant la musique ! Si j’avais quelques aprioris notamment avec le pneu avant en Ultrasoft, et bien j’ai été plutôt surpris par le rendement. Les pneus sont bruyant sur route certes, on ressent un peu l’embonpoint mais le combo Schwalbe na pas ce côté collé au sol de certains autres pneus. Ça monte agréablement au train sans trop de perte de rendement. C’est plutôt un bon point surtout que ce ne sont pas des poids plume ! La motricité du pneu arrière est très bonne en montée et la limite sera souvent plus celle du pilote que du grip.

Schwalbe Magic Mary / Big Betty

Parlons bien, parlons descente ! Les Schwalbe impressionnent sur terrain meuble et humide. Ils se plantent dans les virages comme un alpiniste à sa paroi et procurent une sensation de grip inouï. On est sur le top à ce niveau là en comparaison de la concurrence. Le décrochage est certes vif mais on arrive tout de même à contrôler et rectifier la trajectoire rapidement au besoin. La rigidité du pneu assez importante donne une très bonne sensation de maintien pour passer à Mach 12. Durant nos 3 jours dans le Sud, nous avons pu les mettre à l’épreuve du terrain sec et dur qui n’est normalement pas leur terrain de prédilection. Et bien là encore, ils sont parmi les meilleurs !! Pas forcément les plus rapides mais le niveau de grip est excellent. Il demandent cependant un peu de pente car ils peuvent donner un peu l’impression de freiner le bike. On est alors moins rapide que d’autres pneus du comparatif mais tout en gardant un pneu à l’excellent comportement. Le décrochage est la aussi assez vif quand il intervient mais encore faut-il arriver jusque là.

Je dirais donc que ce combo Schwalbe est au final un excellent partenaire pour toute l’année. Ils sont très polyvalents et ont même de vraies talents pour la période hivernale et les terrains bien humides. Un excellent combo pour qui veut un pneu performant et qui inspire une belle confiance. Il saura ravir les compétiteurs avec une belle polyvalence pour aller sur les week-ends de course serein de la météo. Après délibération, les testeurs ont attribué au combo Schwalbe le prix des meilleurs pneus pour la Race !!

Ce sont des pneus qui se roulent avec une pression assez basse aux alentours de 1,3 bars pour ma part.

Solidité et usure

Aucune crevaison ne fut à signaler sur les Schwalbe et leurs carcasses assez copieuses. On est parmi les plus rigides et solides du comparatif avec des poids assez importants. Le montage des pneus est du coup un peu plus technique et physique que sur les pneus moins rigides. L’usure est très bonne avec des pneus qui auront plutôt bien résistés à nos divers agressions durant ces tests.

Schwalbe Magic Mary et Big Betty – c’est l’heure du bilan

Notes Schwalbe Magic Mary Big Betty

Si pour beaucoup les Schwalbe font office de référence, ce test XL nous aura permis des les confronter au gratin du segment. Et ce qu’il en ressort est unanime, ce sont « THE PNEUS » pour aller rider de la boue et du terrain meuble à fond la caisse et même pour s’attaquer à du sec et dur où ils se débrouillent très bien. Ils offrent d’ailleurs un compromis si intéressant que nous les avons élus « Best to Race ». C’est avec eux que nous aborderions une race sans se soucier ni de météo ni de terrain accidenté. Ajoutons à cela que le prix ne s’envole pas et que la qualité de fabrication est au rendez-vous. Les Schwalbe nous auront régalés et on ne peut que vous les conseiller !


Top

+ Grip du pneu avant
+ Solidité
+ Rapport qualité prix
+ Polyvalence terrain


Flop

– Rendement moyen
– Décrochage vif
– Besoin de pente

Arthur Wettling
Peepooodo pour les intimes ! Profond déconneur dans l’âme, je sais être sérieux quand on commence à parler crampon et suspension. Je vais généralement à l’essentiel dans mes tests car la pratique du vélo est pour moi une chose simple et évidente !