J’ai déjà goûté aux charmes du Pivot Firebird, le gros enduro 162 mm de la marque Californienne. Aujourd’hui est venu le tour du nouveau Pivot Switchblade et je dois bien vous avouer que j’avais hâte de découvrir si Pivot a crée un mini Firebird en 142 mm avec ce modèle tant l’oiseau de feu m’avait séduit !

La frontière entre l’enduro et le All-mountain est parfois mince. Sur le Switchblade, si le débattement arrière de 142 mm aurait tendance à classer le bike dans la catégorie All-mountain, on sait par expérience que la cinématique DW utilisée par Pivot a tendance à pousser les bikes dans une catégorie plus musclée…

Pour m’aider à décortiquer le fauve, j’avais le choix au vu des volontaires dans l’équipe… bizarre non ? Comme en ces temps de dé-confinement, ça ride un max, nous nous sommes payés le luxe de le tester Jason, Pacôme et moi !

Pivot Switchblade – On fait connaissance

Pivot Switchblade

Pivot Switchblade Pro XT-XTR | 160/142 mm
14,4 Kg | 8149 €
Site Web Pivot Cycles

Le Pivot Switchblade est un VTT en roues de 29 pouces mais compatible 27.5+ et même 27.5 arrière/ 29 avant en inversant le flipchip en position High. Il est uniquement disponible en cadre carbone. Son débattement arrière est de 142 mm avec une fourche de 160 mm devant. On est clairement sur un positionnement premium avec une gamme qui va de 6599€ à plus de 12000€. Nous avons testé la version Pro XT-XTR à 8149€.

L’équipement

  • Amortisseur Fox DPX2 Factory
  • Fourche Fox 36 Factory Grip 2 160 mm
  • Roues DT Swiss M1700 Ratchet 36
  • Dérailleur arrière Shimano XTR 12v
  • Cassette Shimano XT M8100 10-51T
  • Shifter Shimano XT M8100
  • Pédalier Race Face Aeffect R 32T
  • Pneus Maxxis Minion DHF 2.5 3C EXO+ / DHR II 2.4 3C EXO
  • Freins Shimano XT M8120 4 pistons 200/180
  • Tige de selle Fox Transfer Factory 150 mm
  • Selle WTB Pro Vigo
  • Poste de pilotage Phoenix Team Carbone 780 mm

Cette version « milieu de gamme » a déjà un montage bien luxueux. Vous allez me dire, heureusement au vu du coquet tarif ! L’excellente Fox 36 Grip 2 et le DPX2 ont les nouveaux settings 2021 et arborent la superbe finition Kashima tout comme la tige de selle Transfer. Niveau transmission, le pédalier Race Face Aeffect R dénote un peu avec le reste du groupe mélangeant le XT et XTR.
Pour les périphériques, Pivot a eu la très bonne idée de les adapter à la taille du cadre. Ainsi, largeur de cintre, longueur de potence, débattement de tige de selle, et même modèle de selle s’adaptent en fonction de la taille du pilote.

Les chiffres

Dessin géométrie

Comme sur le Firebird, l’axe arrière Superboost 157 mm permet d’avoir des bases ultra-courtes de 431 mm. Le Switch est assez long avec un Reach de 455 mm en taille M et l’angle de direction annonce un raisonnable 66°, comme sur bon nombre d’enduro 29 pouces. L’empattement général reste sous les 1200 mm. La cinématique de suspension baptisé DW link (du nom du concepteur Dave Wiggle) utilise 2 biellettes pour actionner le beau triangle arrière monobloc en carbone.

Look et Finition

Look

Waouw !! Comment ne pas tomber sous le charme de cette machine… je suis fan ! Surtout en cette couleur vert army mat et je ne suis apparemment pas le seul à trouver ce Switchblade canon. Il faut dire que les suspensions Kashima font aussi leur petit effet.

Pivot Switchblade

Finition

Sur ce Switchblade, les finitions sont irréprochables ! la peinture a un effet poudré d’un bel aspect et a bien résisté aux nombreuses sorties que nous lui avons infligé. Les roulements de cadre sont généreusement dimensionnés pour apporter rigidité et longévité.

Pivot Switchblade
Pivot Switchblade

Pivot n’a pas lésiné sur les protections puisque la quasi totalité du triangle arrière se pare d’une protection en caoutchouc. Celle de la base est étudiée pour absorber les assauts de chaîne. La protection de downtube est généreuse et une protection vient empêcher les saletés de s’introduire au niveau de la biellette inférieure. Le passage des câbles en interne est très propre et les caches permettent de faciliter leur remplacement.
La finition de ce Pivot flirte avec la perfection !!

Pivot Switchblade
Pivot Switchblade

Pivot Switchblade – Place à l’action !

Pivot Switchblade Ride

Position

Ce Switchblade a une tendance à porter le pilote sur l’arrière et plutôt haut sur l’avant. Lors de la première sortie, le vélo était monté avec une entretoise sous la potence que j’ai dû redescendre pour trouver ma position. Le cintre en 780 mm s’est montré parfait ! Globalement, on sent que le vélo a une bonne longueur de top tube.

Pivot Switchblade Ride

Ergonomie

La nouvelle cinématique avec l’amortisseur placé à la verticale permet enfin d’embarquer un bon gros bidon d’hydratation. Il y a d’ailleurs 3 emplacements type porte-bidon : 1 sur le DownTube, 1 sous le DownTube et 1 sous le Top-Tube. Pivot a particulièrement soigné les côtés pratiques en développant des accessoires spécifiques se fixant sur un emplacement porte-bidon en collaboration avec Topeak. Vous pouvez trouver une astucieuse boite multitool et un support de pompe CO2 avec cartouche qui fonctionnent sur le même principe. Sur le Switchblade vous avez donc une multitude de possibilités pour embarquer votre matériel…

La marque Américaine a eu de très bonnes idées pour faciliter la vie de son pilote : les bases sont incurvées pour éviter que les talons viennent frotter le triangle arrière, un témoin sur l’amortisseur aide à faire le SAG, la commande de tige de selle Fox laisse place à un modèle Race Face bien plus quali et enfin des caches démontables permettent d’avoir accès à la câblerie.

Pivot Switchblade base

Dans le D+

En selle ! La WTB siglée Pivot est d’ailleurs assez moelleuse et confortable. Première constatation, la suspension reste active durant le pédalage. L’arrière avale littéralement les obstacles et le vélo ne butte pas sur le relief. Le grip à la roue arrière est démoniaque et la motricité excellente. Revers de la médaille, le vélo pompe sous les coups de pédales. Une action sur levier de verrouillage, situé un peu bas, vient figer la suspension.
Autre petit détail, si les DT M1700 sont le milieu de la gamme DT Swiss, elle possèdent ici la ratchet 36T avec un engagement 2 fois plus rapide que la version de base. Le mix XT/XTR s’est montré ultra-rapide

Pivot Switchblade Ride

Malgré ça, les cotes ne sont pas une partie de plaisir avec ce nouveau Switchblade, il est assez énergivore et donne la sensation de coller au sol. Il vous faudra faire preuve de patience pour arriver en haut du spot. En rendement pur, je dois bien avouer que je m’attendais à bien mieux, de la part d’un vélo avec 142 mm de débattement arrière…

Pivot Switchblade Ride

Dans le D-

Confort

Il est grand temps que la pente s’inverse !! 142 mm à l’arrière ? Non, ils ont dû se tromper dans la mesure là !! Quel confort !! Racines, caillasses et autres réceptions hasardeuses (et dieu sait qu’il y a pas mal de hasard dans mon pilotage) sont littéralement effacés. Le DW-link couplé aux settings Fox 2021 font des merveilles. On a une impression d’un débattement bien plus élevé que les 142 mm annoncés. A l’avant, c’est identique. Ce n’est pas une surprise, la fourche Fox 36 Grip 2 assure aux avants postes et les nouveaux settings internes semblent apporter une amélioration sur les petits chocs et même les gros chocs qui sont absorbés de façon impériale.

Pivot Switchblade 142 mm

Freinage

Les XT 4 pistons ont un toucher que j’affectionne beaucoup. Ils montrent une bonne puissance et sont faciles à doser. Le vélo reste bien en ligne et la suspension reste active. Enfin, le grip au freinage est bien présent. Voila de quoi planter de gros freinages d’urgence.

Pivot Switchblade Shimano XT 4 pistons

Grip

Les suspensions et la cinématique DW link lisent parfaitement toutes les aspérités du sol que les roues ne quittent pas. Le grip est bien présent et ce Switchblade tient le pavé sur l’angle. Le mix Minion DHF / DHR 2, marche bien surtout en cette période sèche durant laquelle nous avons testé le vélo.

Pivot Switchblade Ride

Maniabilité / Dynamisme

Ce Switchblade a un triangle avant assez long. C’est un vélo qui demande de charger l’avant. Une fois qu’on a adapté son pilotage, le vélo renvoie bien les appuis et se montre bien maniable. Les virages serrés s’enchaînent plutôt bien à son guidon, mais il demande à son pilote d’être actif pour tirer pleine partie de ses qualités dynamiques.

Pivot Switchblade Ride

Stabilité / Franchissement

Le Pivot prend de la vitesse naturellement. Quand vous rentrez dans un pierrier ou un champ de racine, la suspension absorbe et ne fait pas perdre d’allure. Le vélo est super rassurant et excelle en franchissement. On engage dans la pente sans se poser de question.
Niveau stabilité, c’est aussi impérial. On peut lâcher les freins dans les parties rapides, le vélo taille bien droit !

Pivot Switchblade Ride

Pivot Switchblade Ride

Quand il s’agit de prendre les airs, le Switch’ se montre carrément royal ! Il est aussi fait pour ça et Pacôme me l’a d’ailleurs confisqué pour se faire des grosses sessions Freeride. Les appels sont bien dynamique et les récep se font sur du velour.

Fun / Accessibilité

J’ai pris beaucoup de plaisir avec ce Switchblade en descente ! Ce n’est sûrement pas le vélo le plus facile à prendre en main car il demande un certain engagement dans son pilotage, et sera plutôt à réserver à des pratiquants avec un niveau technique suffisant pour ne pas subir la machine mais il est d’une efficacité monstrueuse !
Ça se complique dans le D+ où il m’a fallu mettre mon amour propre de côté.

Pivot Switchblade Ride

Pivot Switchblade – c’est l’heure du bilan

Tableau-notation Pivot Switchblade

Il ne faut pas se fier au débattement arrière pour classifier ce Pivot Switchblade. Ses capacités en descente sont démoniaques et en font un bon enduro avec lequel on pourrait même envisager faire de la race tellement il est efficace. Il manque par contre de polyvalence, et scotche trop son pilote dans les montées.


Top

+ Look
+ Finition sans faille
+ Confort
+ Capacités démoniaques dans le D-


Flop

– Prix élitiste
– Bagage technique nécessaire
– Rendement décevant


Plus d’infos sur www.pivotcycles.com/

Votre test en vidéo

6 Commentaires

  1. Salut, j’ai un switchblade et moi je trouve qu’il pédale bien, je fais des sorties de 3 heures sans aucun souci, j’avais un 429 Trail qui il est vrai a un meilleur rendement mais sur ma boucle de 20 km il y a 3 minutes d’écart sur 1h25. Je dois préciser que j’ai des roues carbones sur les deux.
    Par contre je suis 100% d’accord sur le fait que c’est un vélo qui est fait pour attaquer en descente et là c’est un pur bonheur avec j’ai l’impression d’être bon alors que mon niveau est très moyen.
    Je l’ai depuis 4 mois et j’en suis à 1200 km avec (2 à 3 sorties par semaine) et je ne regrette pas mon achat sans parler de son look au top.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici