Nous vous avions présenté le Root Miller comme la nouvelle arme All-Mountain/Enduro de la marque allemande Rose Bikes. Après avoir testé le Pikes Peak en full carbone et en 27.5, place au 29 pouces et au cadre Alu avec ce gros all-mountain prêt à en découdre. Nous avions adoré le Pikes Peak pour son caractère bouillant et étions donc impatients de vérifier si ce Root Miller avait les mêmes gênes. Nous allons voir si ce Root Miller respire autant l’aventure et le riding racineux que son nom l’évoque ! Hugo m’assistera dans cette mission.

Rose Root Miller – On fait connaissance

Rose Root Miller 3

Rose Root Miller 3 | 150/150 mm
14,4 kg | 3427,55€
Site Web Rose Bikes

Le Root Miller accusait le poids des années, il était grand temps pour Rose de le remettre au goût du jour! Avec une gamme aux tarifs particulièrement agressifs et un tout nouveau cadre, le Root Miller a tout pour séduire! Le nom évocateur (broyeur de racines) annonce une machine apte à déchiqueter du sentier !
Quel que soit le montage, le cadre est 100% alu et le débattement en 150mm avant et arrière. Le tout posé sur des roues de 29′.
3 versions sont dispos au catalogue et le prix d’attaque à 2016€ ravira certainement les pilotes qui ont un budget serré.
La version 3 à l’essai aujourd’hui est proposée à un tarif de 3428€ et est donc plutôt destinée aux riders pointilleux à la recherche d’un montage premium.

Rose Root Miller 2 & Roor Miller 3

Nous avons également pu prendre en main la version 2 intermédiaire à 2641€, qui offre un bon compromis avec un montage plutôt cohérent pour tirer parti des ambitions de la machine (nous y reviendrons en fin d’article).

L’équipement

  • Fourche FOX 36 Float FIT4, Factory Kashima
  • Amortisseur FOX FLOAT DPX2, F-S, Kashima
  • Pédalier Truvativ Descendant Carbon Eagle
  • Transmission Sram GX / XO1 Eagle + cassette Sram 18 XG1275
  • Roues DT Swiss M 1700 Spline 29″
  • Pneus Schwalbe Magic Mary Evo / Hans Dampf Evo Snake Skin
  • Freins SRAM G2 RSC 200mm/180mm
  • Tige de selle ROSE Dropper 150mm
  • Selle Italia X3 Flow
  • Poste de pilotage cintre/potence Level nine et grips Ergon

Le montage de la version 3 mélange haut de gamme et moyenne gamme avec un excellent duo de suspensions Fox Kashima, un mix de transmission XO1/GX avec la nouvelle cassette 10/52 et des freins G2 RSC. Les DT Swiss M1700 sont de très bonnes roues milieu de gamme, assez répandues et réputées pour leur fiabilité. Globalement, le tarif est plutôt contenu au vu de l’équipement.
Par rapport à notre modèle d’essai, le montage évolue légèrement pour la version 2021. Le pédalier carbone laisse place à un modèle inférieur en aluminium, mais le Root Miller 3 gagne au passage de meilleures roues avec les nouvelles XM1700 qui se rapproche des anciennes XM1501 avec de meilleurs jantes et une roue libre 2 fois plus réactive. La nouvelle carcasse Super Trail remplace la Snake Skin des Schwalbe.

Les chiffres

Rose Bikes Root Miller Géo

La géométrie de ce nouveau Root Miller se modernise sans rentrer dans l’extrême. Avec les 1m78 d’Hugo et mon 1m79 nous sommes tous 2 entre 2 tailles et Rose nous a conseillé la taille L. Le Root Miller offre une bonne longueur avec 470 mm de Reach et un empattement total de 1232 mm dans cette taille. Les bases en 442 mm et l’ange de direction ouvert de 66° laissent présager d’un All-Mountain plutôt homogène. Place au terrain pour voir ce que donne cette recette car entre chiffres et ressentis, il y a parfois un monde.

Look et Finition

Look

Rose Root Miller 3

Le Root Miller a un design assez épuré, plutôt sobre et sans excentricité. Les tubes sont travaillés et assez fins ce qui donne un aspect plutôt léger à l’ensemble. On peut admirer ici la couleur Miami Ice plutôt flashy ! Elle apporte une touche de fun au design plutôt classique du Root Miller. Vous pourrez choisir entre 3 couleurs (bleu, violet ou vert).
Personnellement j’aime bien la ligne générale, surtout dans la livrée appelée Matt Aurora qui offre de beaux reflets bleu violacé.

Rose Root Miller 2 aurora

Finition

La finition offre de bonnes surprises vu le positionnement tarifaire du vélo. Elle est plutôt bonne avec une belle peinture brillante qui respire la qualité et qui a plutôt bien résisté à nos rides d’hiver. Seul les marquages bleu mat sur le tube diagonal sont plutôt fragiles et se parent rapidement de micro-rayures.
Les soudures sont assez épaisses mais bien régulières et offrent un beau rendu visuel. La biellette en 3 parties soudées n’est cependant pas très esthétique.

Rose Root Miller 3 passage de câbles
Rose Root Miller 3 biellette
Rose Root Miller 3 inscription Eat Sleep Shred Repeat

Sinon, les passages de câble en interne sont propres, bien étudiés et le cadre a une belle protection du tube diagonal, ce qui est plutôt rare sur un cadre alu. La protection de base est assez généreuse et est censée amortir les bruits de chaine mais elle ne remonte pas assez au niveau du pédalier pour empêcher les impacts et les assauts de chaîne restent assez bruyants.
Dernier petit raffinement avec cette petite inscription sur le triangle arrière, qui affiche l’état d’esprit de la machine : Eat, Sleep, SHRED ! Repeat.

Rose Root Miller 3 protège base
Rose Root Miller 3 protection down tube

Rose Root Miller 3 – Place à l’action

Rose root miller action

Position

La position sur ce Rose est plutôt équilibrée et on ne sent pas trop la longueur de la taille L. Je me suis senti parfaitement à l’aise que ce soit assis pour pédaler ou debout sur les pédales pour attaquer en descente. En revanche, le cintre a un galbe peu habituel, assez courbé, auquel il faut s’habituer. Passé ce détail, la prise en main s’est faite quasi-immédiatement ! Les 150mm de débattement de la tige de selle permettent de dégager de l’espace pour être à l’aise dans le D-. La selle Italia X3 nécessite quelques rides pour bien se faire à votre postérieur mais ensuite le confort est sans défaut.

Ergonomie

Le cadre du Rose permet l’ajout d’un porte bidon grand modèle. Le blocage de l’amortisseur est assez accessible mais n’est pas le plus agréable à utiliser, surtout quand on a les doigts congelés… Winter is coming! la commande est un poil dur et le bouton de réglage du FOX FLOAT un peu court.

Dans le D+

Le Root Miller dispose d’une très bonne motricité en montée. La cinématique couplée aux excellentes suspensions FOX absorbent bien le terrain et le grip, même dans le technique bien raide est bon. Revers de la médaille, l’amortisseur pompe un peu et il sera préférable de tourner la molette de blocage de l’amortisseur pour figer la suspension et gagner en rendement. L’amortisseur dispose de 3 positions venant agir sur la fermeté de suspension.


Niveau rendement pur, ce n’est pas le All-Mountain le plus efficace mais il montre une bonne vivacité. En comparaison du Pikes Peak que nous avons testé précédemment, le vélo est moins vif au pédalage mais gagne en grip dans le très raide.

Le combo Schwalbe Magic Mary / Hans Dampf assez léger participe aux bonnes capacités de grimpeur de ce Root Miller mais le Hans Dampf monté à l’arrière s’est montré assez fragile et mériterait d’être en carcasse plus résistante ou d’avoir un insert en mousse pour prévenir des crevaisons. Nous n’avons pas testé la version Super Trail du modèle 2021 mais elle pourrait bien corriger ce petit défaut.

En parlant justement du modèle 2021, les roues XM1700 devraient se montrer un poil plus dynamiques que celles de notre version 2020 en test. La jante entrée de gamme est remplacée par l’excellente jante XM481 qui équipait les roues haut de gamme XM1501 de la marque. La roue libre prend au passage 36 points d’engagement au lieu des 18 des M1700, ce qui promet un enclanchement bien plus rapide !

Dans le D-

Confort

Niveau confort, les suspensions FOX Factory assurent un fonctionnent de premier ordre. La cartouche Fit4 de la Fox 36 n’apporte pas autant de moelleux que la cartouche Grip2 mais elle est beaucoup plus facile à régler. J’ai trouvé mon réglage parfait en ouvrant complètement les compressions basses vitesses de la fourche et de l’amortisseur.
Malgré un excellent travail des suspats, le Root Miller n’est pas un canapé roulant ! Son cadre est très rigide et on se fait un peu chahuté quand le terrain devient cassant. Sur les gros impacts, on ressent également la rigidité et cette sensation de fermeté qui donne l’impression d’avoir tout juste 150mm de débattement…

Freinage

Au freinage, on retrouve les nouveaux Sram G2 RSC, évolution des anciens Guide. Le mordant est bien celui typique des freins Sram avec une bonne progressivité. Niveau puissance et endurance, on se rapproche des anciens Code R. Donc du sérieux pour attaquer sereinement ! La raideur générale du Bike le rend assez facile à faire tourner aux freins. Il faudra en revanche bien tenir le vélo quand ça tabasse et que l’on a besoin de planter les freins pour bien garder sa trajectoire.

Rose Root Miller 3 Sram G2 RSC

Grip

Le combo pneumatique de chez Schwalbe est plutôt bien choisi et le grip est au rendez-vous. La polyvalence de ces gommes permettra de rider partout avec une accroche plutôt bonne. Encore une fois, il faudra un peu de technique pour passer fort en virage entre un cadre nerveux et des suspensions FOX à régler avec soin. On va vraiment chercher le moindre rebord avec ce bike pour s’extirper à vive allure avec un super pop de suspension.

Maniabilité / Dynamisme

Le Root Miller est très maniable et plutôt nerveux pour sa catégorie. Sa rigidité lui fait perdre en confort ce qu’elle lui fait gagner en dynamisme. Il adore les enfilades de virages serrés avec du Flow et une bonne terre bien meuble. Les appels et contre-appels s’enchaînent facilement, on retrouve l’âme et le tempérament du Pike Peaks. Les suspensions restent haut dans le débattement et répondent du tac au tac nous faisant gicler d’un appui à l’autre ! Les relances sont vigoureuses mais pourraient être encore plus rapides avec un peu plus de points d’engagement au niveau des moyeux DT Swiss M1700 qui en comptent 18.

Stabilité / Franchissement

Quand ça va vite, Le bike est assez stable grâce à un gabarit assez généreux. Il met en confiance pour rouler vite tant que le trail n’est pas défoncé, où il est un peu plus difficile à tenir.

Dans le raide, le vélo engage bien et permet de passer partout mais on exploite chaque mm de débattement sans avoir l’impression d’un puit sans fond. La géométrie et la cinématique en font un bon all-mountain mais on sent la une différence avec un pur enduro.

Fun / Accessibilité

Si la prise en main est immédiate et le pilotage plutôt accessible, la raideur du cadre n’en fait pas le vélo le plus tolérant et ne sera donc pas le meilleur allié du débutant sur les sections techniques. A voir si une version plus entrée de gamme serait plus docile. En revanche avec un certain bagage technique (petit bagage, soyons modeste !), on prend vraiment du plaisir. Quel caractère ! Clairement j’aurais pris mon pieds avec ce Root Miller 3. On s’amuse à jouer avec chaque repli de terrain, à chercher le moindre petit appel pour tirer un bunny !! Il se comporte assez bien en jumps et est donc un bon compagnon pour revenir le sourire aux lèvres de vos sorties !

Rose Root Miller 2 – Prise en main

Nous avons eu l’opportunité de prendre en main le milieu de la gamme Root Miller équipé en suspension Rockshox. Pour 2600€, cette version est certes moins haut de gamme que la version 3 millésime 2020 de notre test mais n’en est pas moins assez bien équipée pour profiter des qualités du cadre.

Rose Root Miller 2

Le combo Rockshox superdeluxe/Pike en Select + est plus simple à régler mais fonctionne à merveille ! L’amortisseur paraît un poil plus ferme que le Fox DPX2 mais son verrouillage est plus facile d’accès.
Les freins Formula Cura 4 semblent bien progressifs tout en gardant une grosse réserve de puissance. A voir sur un essai plus long…
Quant au roues DT M1900, elles possèdent les mêmes cercles que les M1700 et la roue libre n’est pas moins rapide !!
Globalement, je n’ai pas senti une différence flagrante de comportement et ce Root Miller 2 garde le même tempérament que la version plus haut de gamme : rigide et dynamique !!

Rose Root Miller 2 Pike
Rose Root Miller 2

Si je devais faire un choix, il se porterait sur cette version 2 au rapport qualité/prix plus intéressant que la version 3 de 2020. Le Root Miller 3 cuvée 2021 a selon moi plus d’intérêt avec des roues bien plus haut de gamme et des pneus plus costauds !!

Rose Root Miller 2

Rose Root Miller – c’est l’heure du bilan

Notation Root Miller

Une renaissance réussie donc pour ce Root Miller ! Un All-Mountain avec du caractère que nous recommandons pour les riders avec un peu d’expérience qui aiment les vélos bien rigides à fort tempérament ! Il montre une bonne polyvalence et un excellent rapport prix/prestation même si la version 3 2021 a encore plus d’attrait.


Top

+ Bike de caractère !
+ Polyvalence
+ Rapport Prix/prestation
+ Fonctionnement suspensions Fox


Flop

– Roue libre avec peu d’engagement (qui n’est plus le cas sur le 2021)
– Manque de tolérance
– Confort ferme
– Pneu arrière trop fragile (nouvelle carcasse sur le 2021)


Plus d’infos sur www.RoseBikes.fr

Votre test en vidéo