Cette année ce n’est pas un, mais deux nouveaux VTT à assistance électrique qui viennent enrichir la gamme du constructeur américain. Le PIVOT Shuttle LT (pour Long Travel) vient occuper le rang de gros VTTAE enduro. Moteur, batterie et équipements surdimensionnés, PIVOT reprend des spécifications qui se rapprochent de sa machine d’enduro, le Firebird et l’adapte sur son nouveau VTTAE. J’ai pu prendre en main ce gros bestiau lors d’un évènement organisé par Mohawk’s Cycles, l’importateur France de la marque pour vous en parler plus en détail et vous délivrer mes premiers ressentis à son guidon.

PIVOT Shuttle LT Team XTR

VTTAE Enduro
Débattement 170 / 160 mm
Prix : 12 699€
Poids : 22,8 kg

Avec le Shuttle LT, Pivot ne se focalise plus sur le poids mais plutôt sur la bestialité de la machine en s’inspirant grandement des caractéristiques du Firebird. Il vient complémenter le modèle SL dévoilé au début de l’été mais surtout le Shuttle AM déjà présent au catalogue depuis quelques années. Le Pivot Shuttle LT est entièrement en carbone et offre 160 mm de débattement arrière et 170 mm de débattement à la fourche. Il est au format 29 pouces mais on pourra s’essayer au montage MX grâce à un flipchip qui permet de relever le boitier de pédalier. Le format arrière reste en super-boost et comme pour le Shuttle AM, c’est un Shimano EP8 et une batterie de 756Wh spécialement développée par Pivot que l’on retrouve sur le Shuttle LT.

L’équipement

  • Fourche Fox 38 Factory Grip2 170mm
  • Amortisseur Fox Float X Factory 165mm
  • Transmission Shimano XTR 12 vitesses
  • Roues Newmen Evolution A:30
  • Pneus Assegai 3C Maxterra 29×2.5 x2
  • Freins Shimano XTR avec disques Galfer 223mm & 203 mm
  • Tige de selle Fox Transfer Factory 150mm
  • Selle WTB Volt
  • Poste de pilotage Cintre Pivot Carbone 800 mm + potence Pivot 35 mm
  • Moteur Shimano EP8 – 85Nm
  • Batterie 756wH

Nous sommes sur le montage haut de gamme disponible au tarif de 12699€. Concernant l’équipement, rien à redire et heureusement à ce tarif. Tout est bien choisi et cohérent avec la pratique de ce Shuttle LT. On y retrouve des pneus Maxxis Assegai Exo+ Maxterra, de quoi partir directement rouler sans avoir peur de les ouvrir en deux dès les premiers pierriers. L’équipement est prestigieux, Shimano XTR et Fox Factory : un vrai dream build ! Le choix des disques est assez exotiques puisqu’on y retrouve des disques de la marque espagnole Galfer. Le vélo que nous avons pu prendre en main, fait parti d’un parc allemand de test. Ses roues étaient des Newmen Evolution A:30. En France, le vélo sera livré avec des roues DT Swiss : une valeur sûre.

Les chiffres

Que ce soit pour le Reach comme l’angle de direction, on remarque que le Shuttle LT se calque sur le Firebird et affiche strictement les mêmes valeurs. La géométrie globale est très proche, seule la longueur des bases est légèrement plus longue sur les petites tailles car elle a une longueur fixe contrairement à celle du Firebird qui varie en fonction de la taille du cadre. Quoi qu’il en soit, on retrouve presque un copié/collé avec la géo du gros enduro Pivot et c’est un bel exploit d’avoir su adapter l’assistance sans modifier la cinématique…

On notera également la présence d’un Flipchip sur le haut du hauban pour faire varier la géométrie et rendre le Shuttle LT compatible au format Mullet (roue de 27’5 pouces à l’arrière). Je n’ai roulé que la configuration Low lors de la prise en main.

Look et Finition

Look

Le look de ce Shuttle LT peut paraître étrange visuellement avec son amortisseur qui pointe vers l’avant. Certains apprécient d’autres beaucoup moins. En réalité, une fois devant, la position de l’amortisseur est moins choquante qu’en photo. Cela m’a moins dérangé visuellement que lorsque j’ai découvert le vélo à travers les images que Pivot nous avait envoyé lors du lancement du vélo. Outre la position de l’amortisseur, le look général du vélo est plutôt réussi : le cadre est bien sloppy, affiche une ligne continue et une belle robe brillante alliant deux nuances de bleu qui s’associent bien avec les suspensions couleur Kashima de chez Fox. Le vélo se fait remarquer, ça en jette !

Finition

Les finitions sont fidèles à la marque américaine avec une protection de base et hauban très généreuse côté chaîne qui protège entièrement le triangle arrière des éventuels coups de chaîne. Il y a également une énorme protection du Down-Tube qui pourrait par contre remonter plus haut pour protéger encore mieux des diverses projections.

Les passages de gaines sont soignés et bien pensés avec les mêmes capots d’entrée démontables que l’on retrouve sur les autres modèle de la gamme Pivot. L’aspect pratique à noter est l’accès facilité à la câblerie et le maintien de celle-ci pour éviter les bruits parasites. La peinture du cadre entièrement en carbone est réussie et ne montre aucun défaut visible à l’œil.

Niveau ergonomie, le Shuttle LT permet d’embarquer un porte bidon dans le triangle avant et un support d’accessoire sous le Top-Tube. Malheureusement, la batterie de 756Wh ne s’enlève pas ce qui n’est pas le plus pratique pour ceux qui habitent en appartement et/ou qui n’ont pas de prise au garage !

Côté assistance, rien d’extravagant… On trouve un bouton d’allumage en aluminium sur le Top-Tube, l’écran Shimano fixé sur le guidon et la manette Shimano à deux boutons que je trouve personnellement simple et ergonomique. Pour conclure sur la finition, il n’y a presque rien à redire, et c’est bien normal au prix de cette belle machine d’excellence !

Pivot Shuttle LT – Premiers ressentis

Place à ce qui nous intéresse le plus : la prise en main sur le terrain ! Tout d’abord je tiens à préciser que j’ai roulé ce Shuttle LT en taille S pour mes 1m68. En général, quand j’ai la possibilité je préfère un S à un M. Avant de partir rouler, il est super simple de régler ses suspensions avec un petit témoin de SAG sur l’amortisseur arrière. Un vrai petit plus pour ceux qui n’aiment pas se prendre la tête avec les réglages.

Une fois le vélo réglé et ajusté, c’est parti ! On attaque les premiers tours de roues et dès le départ, on s’y sent bien sur ce Shuttle LT. Tout tombe sous la main naturellement, la position est très naturelle et on ne se sent pas sur un char d’assaut hyper long et gros. Effet que peuvent générer les VTTAE à gros débattement… Rien n’est choquant, le fonctionnement du moteur Shimano EP8 avec sa commande est simple et efficace, en même temps je ne suis pas en terrain inconnu puisque j’ai fait la saison au guidon d’un Marin Alpine Trail E2 équipé du même moteur.

Au pédalage, la position sur le vélo est plutôt centrale, on est droit et c’est confortable pour pédaler sur des longues sorties ! Quand ça commence à grimper, on sent directement que la motricité est bonne. Le choix de monter une paire de Maxxis Assegai y est aussi peut-être pour quelque chose. Avec la sensibilité de la suspension, la roue arrière est rivée au sol. Le vélo n’a pas tendance à cabrer dans les parties les plus raides. J’ai pu prendre en main le vélo seulement pendant 2h et autant vous dire qu’avec son poids en dessous des 23kg et sa grosse batterie de 756wH, il y a moyen de faire du dénivelé à gogo avec cette machine. J’ai fais cette prise en main en mode Turbo et il me restait beaucoup de batterie à notre retour chez Mohawk’s.

Evidemment quand on parle d’ E-BIKE en 165 / 170mm ce qu’on attend le plus c’est que la pente s’inverse. C’est à ce moment précis qu’on comprend le réel concept de cette machine ! Le potentiel du vélo se dévoile dès que le dénivelé est négatif. Le vélo est un vrai jouet : il est maniable, vif et joueur, c’est impressionnant ! On a tendance à penser que les cadres full carbone sont très rigides et assez exigeants mais pour le Shuttle LT, c’est un peu l’inverse. Le vélo est facile à rouler et se révèle accessible. Il est tout de même très précis et j’ai été bluffé par la maniabilité de ce beau bébé en 29″pouces. Le cadre est très sloppy, ce qui permet d’avoir une grande liberté de mouvement sur le vélo. Le Shuttle LT invite à rouler fort, à chaque sortie de virage le vélo reprend de la vitesse et on peut facilement sortir en manual de chaque virage, c’est génial ! C’est simple, en descente, on ne se sent pas forcément sur un gros VTTAE de 23kg. La répartition du poids semble parfaitement équilibré.

Sur les sauts, il a un comportement très sain et sans surprise. Comme vous avez pu le voir dans la vidéo de prise en main, on s’est même amusé à prendre des sauts typés dirt ! Dans le défoncé, le combo de suspensions Fox couplées à la cinématique DW-Link fonctionne à merveille. On a la sensation d’être sur un petit matelas moelleux. Il est précis et conserve facilement sa vitesse avec ses deux roues en 29″pouces et des suspensions qui gommes parfaitement le terrain. Le vélo encaisse super bien et je pense que la seule limite sera le pilote et non la machine ! Il reste évidemment un poil plus physique qu’un vélo classique d’enduro, il faut tout de même être gainé pour tenir la bête.

Concernant la cinématique DW-Link, j’ai été agréablement surpris par cette sensation d’avoir énormément de maintien hydraulique. Cela permet réellement d’avoir un vélo qui renvoie bien l’énergie qu’on lui transmet. C’est hyper agréable et prenant de pousser en permanence sur les pédales pour ressortir des courbes ou des appuies toujours plus fort !

Pour conclure, le nouveau Pivot Shuttle LT est une vraie réussite ! Le cousin du dernier Firebird est un gros VAE d’enduro qui, même s’il est docile, demande quelques bases techniques afin de pouvoir exploiter l’intégralité de son potentiel. J’ai pris énormément de plaisir à son guidon. Sa maniabilité, son efficacité et son comportement fun associés au moteur Shimano EP8 muni de sa grosse batterie de 756wH font de lui un des meilleurs VTTAE que j’ai pu essayer. Un seul bémol qui n’est pas des moindre : le prix !

A lire également : Test du Moustache Game 2022Test du Cannondale Moterra NeoTest du Marin Alpine Trail E2

Ambassadeur de l’équipe enDHurobike sur les compétitions. Je suis fervent adepte du bûcheronnage et pour moi le fun prime sur la performance pure. La race me permet de me dépasser et de chercher les limites du matos que je teste pour vous.