Cube Bike est une marque Allemande fondée en 1991. Le Stereo est le VTT tout-suspendu de la marque allant du modèle de Trail au gros enduro. Le Cube Stereo One77 est le plus extrême de la gamme Stereo, juste au dessus du Stereo 150 HPC que nous connaissons bien et que nous avons testé il y a quelques années maintenant. Hugo s’est joint à moi pour en découdre avec cette grosse machine. A qui s’adresse le Cube Stereo One77 ? Quelles sont les qualités du plus radical des Stereo ?

CUBE Bikes
STEREO One77 Race 29

VTT Enduro
Débattement de 170/170 mm
15,8 kg | 3969€
Testé par Nathan & Hugo
(Pas de vidéo sur ce test)

La gamme Stereo est variée : 120, 140, 150 et même 170 mm pour notre Stereo One77 à l’essai aujourd’hui. Le Stereo One77 est donc le gros enduro de la marque allemande, « the hatchet man ». Dispo seulement en 29 pouces et uniquement en cadre aluminium, le vélo offre un débattement de 170mm avant et arrière. Il est compatible avec les amortisseurs à air ou à ressort et Cube a poussé le développement jusqu’à proposer un ancrage et un flipchip spécifique pour passer de l’un à l’autre et offrir un comportement optimal dans les 2 configurations. Les montages d’origine sont par contre uniquement en amortisseur à air. La gamme Stereo One77 est composée de 2 modèles : une version Pro a 3469€ et une version Race a 3969€, celle que nous avons roulé.

Equipement

  • Fourche Rockshox Zeb Ultimate RC2 170mm
  • Amortisseur Rockshox Super Deluxe Ultimate
  • Freins Shimano XT M8120
  • Roues Newmen A30 evo sl 
  • Transmission Shimano XT 12V
  • Tige de selle cube 150 mm
  • Pédalier Race Face Turbine Plateau 30T 170mm
  • Poste de pilotage Race Face Turbine R 35 800 mm
  • Pneus Maxxis Assegai 3C maxxgrip exo+/ Minion DHR 2 3C maxterra exo+

Le combo Rockshox Zeb Ultimate & Maxxis Assegaï 3C MaxxGrip : 2 valeurs sûres à l’avant.

Pour le freinage, ce sont les fameux Shimano XT 4 pistons qui officient.

La Rockshox Zeb Ultimate du modèle 2022 est en cartouche Charger 2.1 RC2.

Si les montages du Stereo One77 sont en amortisseurs à air, on remarque les ancrages qui permettent de basculer sur un amortisseur à ressort.

Le pédalier Race Face Turbine en manivelles de 170 mm et plateau de 30 dents doublé d’un anti-dérailleur MRP.

Une transmission Shimano XT 12 vitesses, sauf pour la chaîne qui est une Deore.

Le Montage de cette version Race annonce la couleur, un bike fait pour envoyer ! La Rockshox Zeb et ses plongeurs en 38 a l’avant, les pneus Maxxis en carcasse Exo+ et les gros freins Shimano XT 4 pistons pour stopper tout ça ! Ajoutons de bonnes roues Newmen et on obtient un vélo à l’excellent rapport prix/équipement. Le seul défaut que j’ai pu trouver sur le montage Race est la tige de selle générique badgée Cube qui n’est pas d’excellente qualité et n’offre que 150mm de débattement pour notre vélo d’essai en taille L. Pour être puriste, les disques de frein ne sont pas de la même gamme que les XT. Mais c’est un détail…

Les chiffres 

Géométrie Cube Stereo One77

Un angle-set permet d’apporter quelques modification à la géométrie et d’ouvrir plus ou moins l’angle de direction. La marque nous avait conseillé une taille L et effectivement en regardant les chiffres du Stereo One77, on remarque que le vélo est plutôt court. Avec un Reach de 445 mm en taille M et un empattement de 1223 mm, il aurait surement été un poil trop compact pour mes 1m82 et les 1m78 d’Hugo. La géométrie offre des specs qui collent avec les tendances actuelles des gros enduros. Un angle de direction de 63,8°, un tube de selle à 76° un Reach de 472 mm avec des bases assez courtes de 434.5 mm. Cube aurait pu baisser chaque dénomination de taille et partir du S jusqu’au XL.

Look & Finition

Look 

Visuellement, le cube stereo One77 ne fait pas « gros vélo » au premier coup d’œil et donne même l’impression d’avoir un plus petit débattement que les 170 mm annoncés. Il faut remarquer la grosse Zeb en 38 à l’avant pour comprendre que l’on est en face d’un gros vélo. Soyons francs, face à un YT Capra, à un GT Force ou à un Scor 4060 LT, il fait assez frèle. La peinture couleur sable lui va par contre très bien, et le gris de la Zeb Ultimate se marie avec les petit rappels de gris sur la base arrière et sur les inscriptions du VTT.

Le look reste assez sobre, avec une déco discrète affichant marque et modèle du vélo, ainsi que quelques petites infos comme la taille de roue et la taille de cadre. A notre sondage Insta vous avez été 79% a trouver le Cube Stereo One77 à votre goût.

Finition 

La finition est d’un bon niveau, avec un passage de câbles bien étudié, totalement en interne sans aucune partie exposée à l’extérieur. Un bon point pour éliminer les bruits parasite et le risque de sectionnement à l’usage.

Le vélo est bien protégé, avec une protection de down tube généreuse, une protection de base arrière qui remonte bien pour recouvrir le tout et réduire les bruits de chaine. Avec en petit plus, une protection de base du côté gauche au niveau du talon qui permet d’éviter le frottement sur la peinture malgré une très bonne résistance aux rayures et traces. Le seul point qui me laisse perplexe quant à la finition du Cube est la taille des roulements qui me paraissent sous-dimensionnés, surtout sur une machine avec de telles prétentions. On a d’ailleurs constaté dès le début de nos essais un léger jeu dans la suspension alors que le vélo n’avait que peu de kilomètres au compteur.

CUBE Stereo One77 – Place à l’action.

Position 

On se trouve directement bien en place sur ce cube 170, mais sans cette impression de vélo long et pataud avec ce tube de selle bien relevé. On trouve un énorme guidon en 800mm et une petite tige de selle en 150mm malheureusement vraiment trop petite pour moi.

Ergonomie 

Avec ce triangle avant plutôt compact, on ne peut pas mettre de gros bidon d’hydratation. Mon fidlock de 590mL frotte sur le top tube. Malheureusement, pas de vis de fixation qui permette de fixer un outil, et pas tellement la place pour une sangle. Ce n’est pas le vélo idéal pour rouler sans sac.

Le bloquage de l’amortisseur reste accessible malgré la cinématique. Cependant, si l’on monte un amortisseur ressort, le blocage sera moins accessible car le montage se fait à l’envers.

Dans le d+ 

Le cube est un vélo qui monte relativement bien malgré le gros débattement et son poids assez conséquent. La cinématique fait que le vélo ne pompe quasiment pas. Les roues semblent assez dynamiques et on pourrait encore gagner en polyvalence avec un pneu arrière un peu moins collant et plus roulant.

Il a tout de même tendance à cabrer dans les montées raides et techniques, avec ce Minion DHR 2 en Maxterra qui colle au sol nous obligeant à nous mettre encore plus sur l’avant malgré ce tube de selle déjà bien relevé. Bloquer la suspension accentué encore le phénomène.

Dans le D- 

Confort

Le duo de suspensions rockshox marche très bien et apporte un bon confort. Le cadre en alu est plutôt tolérant et les roues de 29 absorbent bien les aspérités. Le vélo reste assez confort dans le défoncé et les 170mm offrent une bonne réserve de débattement, même si l’impression d’être aux commandes d’un gros vélos en 170 mm n’est pas aussi marqué que sur d’autres machines. Pour autant, on utilise bien tout le débattement sans sentir le vélo talonner sèchement.

Freinage 

Le grip au freinage est excellent, par temps sec comme temps gras, l’Assegai en gomme Maxxgrip accroche fort et l’arrière na pas tendance a déraper. La Zeb travaille très bien et plonge juste ce qu’il faut pour apporter le grip.

Quand on plante les freins, la puissance des XT 4 pistons est au rendez vous. La réputation des XT n’est plus à faire : des freins bons en toutes circonstances, dosables et puissants. Dommage que les disques soient d’une gamme inférieure. On aurait certainement pu gagner encore en efficacité avec des galettes XT. Et oui je suis un perfectionniste du freinage !

Grip 

Ce combo de pneus est devenu un grand classique et la carcasse Exo+ est suffisante dans la plupart des cas. Le vélo rentre fort en virage et tient la ligne, avec une Zeb qui plaque bien la roue avant au sol. Le Cube est rassurant sur l’angle avec un Assegaï en gomme Maxxgrip qui accroche fort et des décrochages rares mais très progressifs et faciles à appréhender.

Maniabilité / dynamisme

Le cube stereo reste un vélo assez maniable pour sa catégorie, que ce soit à haute ou basse vitesse, en grand virage ou en épingle, il reste facile à placer et à faire pivoter. Côté dynamisme, il faut quand même rester bien actif sur le vélo pour le pousser dans les virages car il a tendance à s’ancrer sans renvoyer d’énergie. Un trait de caractère plutôt neutre qui manque d’un poil de pop à notre goût. Le velo n’invite pas naturellement à jouer avec le terrain et à se balancer dans les virolos.

Même si le Cube qui peut se montrer performant, il faut engager fort car il manque d’insicivité, et donne l’impression de « rester sur ses acquis ».

Stabilité / franchissement 

Le vélo est très stable, on se met en confiance dessus, on peut aller vite, très vite… Il va suivre sans décrocher et le très bon freinage apporte une bonne dose de confiance. Le franchissement est excellent, ça descend tout sans broncher : pierres, racines, marches, drops… Ce cube saute aussi très bien, ce n’est pas le vélo que je choisirais pour faire exclusivement des sauts, mais il se débrouille parfaitement. Il ne fait pas peur, reste stable et confiant en l’air.

Fun / Accessibilité

Ce n’est pas le VTT le plus amusant que j’ai pu essayer à ce jour. Malgré d’excellentes capacités, il reste assez neutre et manque un peu de caractère et de pep’s à mon goût. Par contre ce Cube Stereo One77 encaisse tout ce qu’on lui met sans broncher et se montre très polyvalent à la montée comme à la descente. Il reste aussi très facile à piloter quelque soit le terrain qui s’offre à vous et ne demande pas de compétences spéciales pour prendre du plaisir à son guidon. Si certains pilotes chevronnés pourraient rester sur leur faim, le Stereo One77 saura satisfaire une grande majorité des pilotes. J’aurais été curieux d’essayer une version ressort qui le rendrait sûrement plus fun au détriment du poids.

CUBE Stereo One77 – c’est l’heure du bilan

Tableau Cube Stereo One77

Sous ses airs de vélo sage, le Cube Stereo One77 est un gros enduro très homogène et se montre très polyvalent, facile à vivre et à piloter. On pourra lui reprocher quelques détails d’ergonomie et un p’tit manque de caractère dans cette version air mais il pourra convenir à beaucoup de pilotes. Reste son autre point fort : le rapport prix/équipement excellent qui rend ce Cube Stereo One77 Race très compétitif sur le marché des gros enduros.

Note Cube Stereo One77

Top

+ Rapport prix/équipement
+ Finition générale
+ Maniabilité
+ Facilité de pilotage
+ Très polyvalent


Flop

– Manque de caractère
– Roulements de cadre sous-dimensionnés
– Tige de selle en 150 mm


Les VTT concurrents testé précédemment :

YT Capra MXCannondale JekyllGT Force CarbonScor 4060 LTTrek SlashRadon Swoop

Je suis le petit dernier de l'équipe. J'aime les gros vélos pour faire de bonnes sessions Jump avec les potes et mettre de gros appuis dans les virages relevés. Je suis mécanicien cycles de métier et j'aime la précision...