Lancé en début de printemps, le Marin Rift Zone E vient étoffer la gamme VTTAE du constructeur californien. Cette dernière ne comptait qu’un seul modèle : l’Alpine Trail E, que nous avions d’ailleurs testé il y a plusieurs mois. Plus raisonnable au niveau des chiffres que son grand frère typé enduro, le tout nouveau Marin Rift Zone E apporte-t-il une alternative plus accessible et encore plus fun ? Nous avons mis le grapin sur le tout nouveau Rift Zone E2… Voici le verdict !

MARIN BIKES Rift Zone E2

VTTAE Trail
Débattement 140/140mm
Format roues 29 pouces
23,2 kg | 6899 €
Testé par Max
ime Martin

Tout nouveau chez Marin, le Rift Zone E est le « petit » VTTAE de la gamme. Il propose un châssis typé trail en 29 pouces et en aluminium, qui développe 140mm de débattement. Il se veut assez proche de son homologue musculaire le Rift Zone, qui a d’ailleurs eu le droit à un beau rafraichissement en novembre dernier avec la sortie des nouveaux modèles (nous avons pu prendre en main la version Rift Zone XR). Comme sur l’intégralité des VTT tous suspendus Marin, on retrouve la cinématique Multi-Trac sur ce tout nouveau Rifty E.

Marin Bikes Rift Zone E2 Présentation

La gamme Rift Zone E débute à un tarif de 4 999€ (E Base), avec un intermédiaire à 5 599€ (E1) et termine avec la version haut de gamme au tarif de 6 899€, le modèle que nous avons en test : le E2.
Sur l’intégralité de la gamme, la marque a confié la partie électrique au géant Japonais Shimano. Sur les versions E et E1, on retrouve le nouveau moteur EP6 qui est une version légèrement plus lourde de l’EP8 mais qui sur le terrain développe tout autant de couple maximal ( 85Nm). Sur le E2 on retrouve donc le nouveau EP801, la nouvelle version de l’EP8, couplé à une batterie Shimano de 630Wh. L’écran et la commande ont eux aussi été revu cette année avec un écran LED et une commande repensée et plus exhaustive.

L’équipement

MARIN Rift Zone E2

  • Fourche Fox 36 Grip 2 Performance Elite 140mm
  • Amortisseur Fox Float X Performance Elite 140mm
  • Transmission Dérailleur XT 11V |Cassette XT 10-50 11V / Manivelles Shimano XT
  • Roues Marin Bikes Alu 29mm avec moyeux Shimano MT510
  • Pneus GoodYear Newton MTR Trail 2.4 x 29
  • Freins Shimano SLX 4 pistons | Disques 200/200mm CenterLock
  • Tige de selle TranzX 150mm
  • Selle Marin eMTB
  • Poste de pilotage Cintre Marin Trail 35mm de diamètre et 800mm de large | Potence Marin Usinée CNC 35mm de longueur
  • Moteur Shimano EP801
  • Batterie Shimano 630Wh BT-EN806

Le montage de ce nouveau Rift Zone E2 est dans l’ensemble très cohérent avec son programme. On y retrouve tout d’abord un super combo de suspensions de la marque au renard : une Fox 36 Grip2 Perf Elite et un Float X Perf Elite (avec blocage), tous deux en 140mm de débattement. Chose peu commune : Marin a fait le choix d’équiper ses Rift Zone (E1 & E2) en transmission 11 vitesses, avec une cassette en 10-50 qui s’approche des dentures d’une 12 vitesses. Un choix pertinent sur un VTTAE et qui devrait être aussi pertinent pour le portefeuille quand on connait la différence de prix entre du 11 et 12 vitesses à l’entretien. Sur notre modèle à l’essai, on y retrouve une transmission Shimano XT. Pour les trains roulants, ce E2 est équipé d’une paire de roues Marin en aluminium de 30mm de large avec moyeux Shimano MT501. Nous aurions apprécié avoir de meilleurs roues à ce tarif. Sur notre modèle de test, nous avons roulé des GoodYear Newton MTR en carcasse Trail en 2.4. La monte d’origine est normalement en Vee Tire Attack HPL Top 40. Le vélo est livré d’origine avec des cushcores avant et arrière et du préventif tubeless. Le poste de pilotage Marin est superbe avec un cintre en 800mm de largeur et 35mm de diamètre et une potence usinée CNC en 35mm de longueur. Enfin pour stopper la machine, nous avons une paire de Shimano SLX 4 pistons couplée à deux disques en 200mm. Autre bon point, vous retrouverez un anti-déraillement.

Les chiffres

Géométrie Rift Zone E

Le nouveau RZ est disponible en 4 tailles de S à XL. En taille M, on retrouve un empattement de 1222mm et un reach de 465mm ce qui est assez généreux pour un trail. Le tube de selle est bien droit, avec un angle de 77°, ce qui devrait permettre une position bien centrale. L’angle de direction est ouvert à 65°, ce qui est dans la norme actuel pour ce type de VTTAE. Il en va de même pour les bases plutôt dans la moyenne avec 440 mm de longueur. Le nouveau E Rift Zone ne propose pas d’ajustement de géométrie ni via un FlipChip sur les bases arrières ni au niveau de la douille de direction.

MARIN Rift Zone E2 – Look et Finition

Look

On vous le rappelle assez souvent, le look est subjectif. Les gouts et les couleurs varient énormément entre chaque individu ! Personnellement j’apprécie vraiment le look de ce petit Rift Zone E ! Je le trouve plutôt simple mais assez réussi visuellement. Avec sa robe verte olive/beige qui varie en fonction de la luminosité associée aux petits stickers chromés, c’est sobre et discret !

Marin Bikes Rift Zone E2 Présentation

Son design est assez sexy avec son cadre très sloppy et ses lignes tendues. Il a quelques air de bike canadien ! Le petit point moins harmonieux vient du down tube assez massif qui tranche avec la finesse du Top-Tube. Il faut bien un endroit pour caser la généreuse batterie Shimano.

Finition

Concernant la finition du bike, nous ne sommes pas en présence d’un VTTAE grand luxe mais elle est simple et efficace. Les soudures paraissent massives et donnent un aspect robuste au vélo. Elles sont très propres au niveau de la douille de direction, un peu moins belles autour de l’amortisseur. La peinture est assez solide, je n’ai pas remarqué de rayures ou d’éclats lors de mon test.

Marin Bikes Rift Zone E2 Détails

Sur le Rift Zone, les protections sont plutôt simples. On retrouve une protection de base arrière correcte, courte certes mais la chaîne ne vient jamais taper sur la base. La protection du down tube est réalisée par le sabot moteur classique de chez Shimano et le cache plastique de la batterie. Niveau esthétique on a vu mieux mais c’est pratique et rassurant car aucune peur de le rayer ou de l’abîmer lorsqu’on enlève la batterie (oui la batterie s’enlève, je vous en parle dans l’ergonomie) ou bien même lors de nos sorties. Une chose que je n’ai pas aimé sur ce Rift Zone E sont les bumpers qui bloquent le té de fourche. D’une part ils ne tiennent pas bien et peuvent se décoller et d’autre part il peut arriver sur un choc que le fourreau passe quand même de l’autre côté ! Donc pas vraiment efficaces.

Marin Bikes Rift Zone E2 Détails
Marin Bikes Rift Zone E2 Détails

Le passage des gaines est simple également et plutôt bien réalisé mais les petits inserts en caoutchouc font un peu « à l’ancienne ». La câblerie passe entre la batterie et le cadre, tout est maintenu et fixé sur des supports. Câbles et gaines sont donc très accessibles ce qui facilitera l’entretien du vélo. Elles sont également maintenues au niveau de la douille de direction et les gaines ne font pas de bruit au roulage.

Marin Bikes Rift Zone E2 Détails

Un dernier point à aborder concernant la finition c’est la qualité du poste de pilotage. La potence usinée CNC et le cintre sont juste canons. C’est digne d’une belle potence Hope ! Le cintre est décoré par des petits sigles liés à l’univers Marin, des sapins et des petites écritures qui apportent un aspect très qualitatif au poste de pilotage. Et pour terminer, on retrouve sur la douille de direction une plaque avec le logo de la marque qui fait très qualitatif, un vrai bike de ricain !

Ergonomie

Ce Marin Rift Zone E2 est équipé du tout dernier moteur Shimano EP801. Le moteur développe toujours un couple maximal de 85Nm mais dispose de plus de puissance. Il est couplé au nouvel écran E600 qui offre une meilleure lisibilité et des tableaux d’affichage entièrement personnalisables. Celui-ci est plutôt bien protégé puisqu’il est derrière le cintre et la potence. La commande a connu elle aussi un rafraîchissement, c’est une EN600 qui équipe le vélo. Elle permet désormais de switcher les écrans d’affichage directement sans devoir appuyer sous l’écran (comme l’ancienne version). Elle comporte donc 5 boutons : un + et – permettant de faire varier les différents modes d’assistance, un bouton central qui permet de naviguer dans les différents écrans d’affichage, un bouton permettant d’allumer une lampe si le vélo en est équipé et enfin un bouton On/Off se trouvant sur le dessus de la commande.

Marin Bikes Rift Zone E2 Détails
Commande Shimano

La nouvelle commande est retravaillée et vraiment différente de l’ancienne que je trouve plus simple avec seulement deux boutons. J’ai été moins séduit par celle-ci qui est assez plate et beaucoup moins ergonomique. Elle intègre par contre deux voyant LED permettant de savoir en un coup d’œil le mode d’assistance dans lequel on se trouve et le niveau de batterie restant via un code couleur. Utile ou pas ? Ceux qui aiment la technologie peuvent largement apprécier cette petite nouveauté.

Le nouvel écran quant à lui propose une bien meilleure lisibilité des informations, notamment en plein soleil. Un très bon point ! Par contre, je trouve clairement que le choix de faire apparaitre le niveau de batterie restant par des petits bâtons est une très mauvaise solution. Devoir compter les minuscules barres pour savoir combien de pourcentage de batterie il nous reste sur une sortie peut être compliqué ! Je trouve personnellement plus simple et plus efficace un affichage en pourcentage.

Shimano EP801

Les moteurs Shimano proposent 3 modes d’assistance : Eco, Trail et Boost auxquels se rajoute l’assistance à la marche. Ces modes sont entièrement personnalisables via l’application E-TUBE Projet (non disponible sur iPhone au moment ou j’écris ses lignes). L’application permet de modifier la puissance, le couple maximal et la réactivité de chaque mode. Cela laisse une large plage de possibilités afin de personnaliser son moteur comme on le souhaite. J’ai roulé majoritairement en réglage usine.

A noter que le mode Trail peut s’apparenter au mode e-MTB du concurrent Bosch. La puissance délivrée par le moteur est proportionnelle à celle mise sur les pédales. Pour les plus curieux d’entre vous, je vous invite à aller voir ou revoir notre comparatif Bosch vs Shimano.

Marin Rift Zone E2

La batterie est démontable très facilement. Il suffit d’insérer une simple clé Allen de 4mm dans le loquet qui se trouve sur le haut de la partie inférieur du down tube. En quelques secondes la batterie se retire et c’est plutôt pratique pour ceux qui doivent stocker leur bike au garage sans prise, pas besoin de faire séjourner le vélo dans le salon.

Concernant l’ergonomie classique du Rift Zone E, c’est plutôt simple. Pas de multi-outils embarqué ni de box dans le cadre, le Marin permet simplement d’y fixer un bidon d’une taille convenable dans triangle avant.

A lire également – Test | Marin Alpine Trail E2

MARIN Rift Zone E2 – Place à l’action

Avant de partir rouler, il est nécessaire de bien régler son vélo. Roulant sur un terrain plutôt montagneux, j’opte très souvent pour un réglage avec 20% de SAG sur la fourche et 25% de SAG sur l’amortisseur. Certains pourront se perdre dans les possibilités de réglages qu’offrent le duo Fox mais j’ai déjà mes bases de réglages sur la Grip2 je n’ai donc pas passé trop de temps à peaufiner celui de l’amoprtisseur. Les préconisations constructeurs sont une bonne base pour ensuite affiner ses réglages. Une fois les suspensions réglées et la hauteur de tige de selle ajustée, il ne reste plus qu’à aller rouler !

Position

Dès les premiers tours de roues, on se sent très vite comme à la maison. Tout tombe bien sous la main et la position est très naturelle. Le Marin Rift Zone E2 propose une position plutôt droite au pédalage, c’est très confortable sur les longues sorties et cela procure une sensation d’efficacité.

Photo d'action au guidon du Rifty

Comme très souvent, on retrouve un cintre en 800m, légèrement trop grand pour moi. Mais cette fois, cela m’a moins gêné. Avec l’expérience, je commence à croire que de rouler un cintre en 780 / 800 mm avec une fourche en diamètre de 36 n’est pas dérangeant. Cela permet de mieux tenir la souplesse d’une 36 par rapport à une 38. A l’inverse, sur une 38 je préfère rouler un cintre moins large, car la fourche est déjà très rigide. Bref. Peu importe vos préférences, mieux vaut trop que pas assez, un simple coup de scie à métaux ou de coupe tube pour les plus outillés d’entre vous, permettra d’ajuster la largeur du guidon.

Dans le D+

Dans le D+, le Marin Rift Zone E2 se montre très joueur et dynamique. On prend vite confiance à son guidon et l’angle se met naturellement. Je n’ai pas retrouvé la sensation d’avoir la roue avant qui se dérobe comme sur les gros enduros que je roule habituellement. L’angle plus fermé devant permet de mieux charger la roue avant pour avoir un maximum de grip et le bike cabre très peu.

Le vélo est maniable et très facile à placer. Il se montre également très confortable et n’est pas très exigeant. Il est possible de se balader à la cool ou d’attaquer les côtes de manière plus sportive. C’est un vrai petit jouet à la montée !

Photo d'action

Sur sentier technique, le Marin Rift Zone E est bon dans l’ensemble. Les suspensions sont souples, sensibles et le combo roues 29 pouces / Goodyear Newton offrent une très bonne motricité. Il n’y a que lorsque le sentier devient très accidenté, que j’ai eu la sensation de rebondir légèrement sur les obstacles en perdant au passage en grip sur la roue arrière et donc en efficacité au pédalage. La transmission 11 vitesses est un très bon choix, je n’ai pas ressenti de manque de démultiplication pour grimper les pentes les plus raides !

Photo d'action au guidon du Rifty

Concernant la partie assistance, le Rift Zone E2 est équipé du moteur le plus haut de gamme de chez Shimano : l’EP801. Celui-ci se montre très naturel à l’utilisation. Il ne met pas d’à-coups et offre une sensation de pédalage très fluide. Dans les montées très raides et techniques, j’ai apprécié la douceur de l’EP801 qui rend le vélo facile à placer dans les épingles ou les parties un peu trialisantes. On se fait moins embarquer qu’avec la puissance brute d’un Bosch Performance CX mais le Shimano nécessite de forcer un peu plus sur les pédales dans les gros raidards.

Niveau autonomie, l’EP801 est alimenté par une batterie de 630wH. Avec ma condition physique et mon poids léger, j’ai pu facilement faire des sorties de 1800m de D+ sans me soucier du mode d’assistance avec lequel je roulais. C’est correct, mais pas autant qu’avec des batteries plus lourdes mais de plus grandes capacités qui semblent se généraliser sur la marché du VTTAE.

Dans le D-

Confort

Débutons par le confort de ce « petit » Rift Zone E2. Lorsqu’on roule dans son programme avec de la pente modérée et un bon rythme, la cinématique permet à l’amortisseur d’offrir une super sensibilité et un bon confort. On se rapprocherait même d’un petit enduro. Le duo Fox 36 Grip2 et Float X se montre sensible, moelleux et très confortable.

Photo d'action au guidon du Rifty

J’ai donc chatouillé les limites de ce « petit » Marin sur des trails enduro bien accidentés avec de la pente, beaucoup de vitesse et de compressions. Des conditions qui sortent clairement de son programme mais dans lesquelles il reste bien exploitable. Les 140mm sont alors un peu light et c’est avec le physique qu’il faudra compenser. Le cadre reste tolérant et apporte un soupçon de confort mais les suspensions saturent un peu dans ces conditions extrêmes. Peut être une qu’une fourche en 150mm le rendrait encore plus confortable et peut-être encore plus polyvalent et efficace en descente…

Freinage

Le freinage est assuré par les Shimano SLX 4 pistons, avec deux gros disques en 203 mm de diamètre. De quoi largement arrêter ce Marin Rift Zone E2. Sur le terrain, les Shimano SLX se montrent assez puissants pour la pratique, avec un comportement qui penche plutôt vers du On/Off. Ils garantissent une constance de freinage satisfaisante même sur les longues descentes.

Photo d'action au guidon du Rifty

Niveau châssis, la roue arrière a une forte tendance à dribler aux freins. Lorsque l’on bloque cette dernière, la suspension se fige faisant dribler la roue. On perd en grip et la sensation de vibration peut se montrer désagréable. Une fois embarqué et habitué, on doit peaufiner son dosage un peu plus qu’à l’accoutumé pour garder un parfait contact avec le sol !

Grip

Photo d'action au guidon du Rifty

Concernant le grip, comme dirait Arthur à l’issu de notre comparatif de pneus VTT Enduro : « les Goodyear Newton sont de vrais pneus de tracteur. Parfait pour les e-bikes ! » C’est bien vrai, je confirme ! Le grip offert par cette monte est incroyable, elle arrache le sol sur son passage. C’est assez impressionnant ! Au guidon du RZ, il est très naturel de prendre de l’angle et il n’est pas nécessaire d’accentuer les mouvements pour le pencher. Le cadre offre de l’espace aux pilotes pour pouvoir bouger sur le vélo. Le châssis de la fourche en 36mm est un vrai plus pour le grip. Elle se déforme davantage par rapport à une 38 et apporte un plus en tolérance.

Maniabilité / Dynamisme

Sur ce point, le Rift Zone excelle, comme s’il était prédestiné aux terrains « flowy ». Sur ces trails, c’est un vrai jouet ! Il se manie avec une facilité déconcertante (pour un VTTAE) et on peut jouer avec le moindre mouvement de terrain. Le montage full 29″ ne se montre pas encombrant et la direction est directe et vive, ce qui permet de changer hyper facilement de direction.

Action au guidon du Rifty

Le E Rift Zone n’est pas un gourmand en débattement, les suspensions ont du pop, du répondant et proposent un très bon maintien hydraulique. L’envie de jouer avec le terrain quand on est à son guidon est grande. Le vélo a du répondant et du caractère !

Pour tout vous dire, afin d’établir une légère comparaison avec l’Alpine Trail que je connais bien, le RZ E2 est plus plaisant dans les parties trialisantes comme en montagne par exemple sur des sentiers très serrés et truffés d’épingles. Il est bien plus maniable et ne nécessite pas autant de vitesse que son grand frère pour s’exprimer !

Stabilité / Franchissement

Action au guidon du Rifty

Avec son empattement plutôt long et son cintre large, il demeure quand même très stable et rassurant pour un Trail. Cela permet de rentrer avec des vitesses folles dans la pente et les obstacles. Pour une pratique VTT / Trail comme on l’entend, ce Rift Zone E est bluffant ! On a du coup envie de l’emmener en dehors de sa zone de prédilection dans du très pentu. Les 140 mm deviennent alors un peu justes. On se retrouve sur l’avant du vélo ce qui est bien évidemment moins rassurant que sur un gros vélo. Il faut tout de même sacrément en vouloir avant de trouver les limites de ce nouveau Rift Zone !

Fun / Accessibilité

Dans les airs, le RZ se montre très facile, propose un comportement prévisible et sain. Les masses sont plutôt bien réparties et on arrive à le déplacer facilement.

Action au guidon du Rifty

Le Rift Zone est une machine à fun ! J’ai pris énormément de plaisir à le rouler. Il est très polyvalent et accessible, ce qui permet de s’amuser sur tous type de terrain. Je recommande clairement ce tout nouveau Marin Rift Zone E à tout le monde. Il est très facile à prendre en main. Tout le monde pourra prendre du plaisir et revenir avec le smile à la fin de chaque sortie, un pratiquant débutant comme un pilote expert !

MARIN Rift Zone E2 – c’est l’heure du bilan

Notation Marin Rift Zone E2

Si sa finition peut être critiquable, ce nouveau Marin Rift Zone E2 nous a montré un super caratère. Il affiche haut et fort le slogan de la marque  » Made For Fun » ! On aurait apprécié des roues plus robustes et une fourche en 150mm pour accroître ses capacités en descente mais ce VTTAE fait déjà preuve d’énormément de polyvalence et d’efficacité. Il n’a pas froid aux yeux et ses 140mm de débattement devrait offrir une belle dose de plaisir aux pilotes débutants comme aux expérimentés. Si le fun et le plaisir au guidon de votre monture sont vos critères les plus importants, foncez !!

Note Rift Zone E2

Top

+ Accessibilité
+ Fun & Dynamisme
+ Transmission 11v
+ Capacité de descendeur
+ Agile


Flop

– Roues d’origine
– Drible au freinage
– Finition


Le Test du Marin Rift Zone E2 en vidéo

Les VTTAE concurrents testés précédemment

Cannondale MoterraMoustache GameMarin Alpine Trail E2Sunn Kern ELSpecialized Levo Mondraker Crafty RR

Maxime Martin
Originaire des Alpes, j'ai un amour fervent pour le bucheronnage, j'apprécie tester le matos dans toutes les conditions, même les plus extrêmes !